Ecoutez Radio Sputnik
    la télévision américaine

    Comment Clinton et Trump ont croisé le fer autour de la Russie

    © REUTERS / AARON P. BERNSTEIN
    International
    URL courte
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    28433
    S'abonner

    Les deux candidats à la Maison Blanche ont de nouveau croisé le fer dimanche à la télévision américaine. Un des principaux angles d’attaque: la Russie, sujet favori du discours électoral américain et point de discorde entre la démocrate et le républicain… Retour sur la polémique.

    Le regain des tensions en Syrie, la suspension des accords russo-américains, de nouveaux e-mails des démocrates fuités sur la Toile… À moins d'un mois de la présidentielle américaine, le froid s'empare à nouveau des relations entre Washington et Moscou. Une occasion dont les candidats à la Maison Blanche n'ont pas manqué de profiter pour livrer aux électeurs leurs points de vue sur les rapports avec la Russie.

    Syrie

    La crise syrienne, vieille pomme de discorde entre la Russie et les États-Unis, a évidemment déclenché une virulente polémique. Hillary Clinton a comme à son habitude accusé Moscou de déployer des « efforts intentionnels en vue de détruire Alep », passant toutefois sous silence le fait que la Russie frappe uniquement les terroristes en Syrie, tandis que l'opposition épaulée par des djihadistes pilonne les civils. Mme Clinton oubliait en outre de rappeler que les accords sur le cessez-le-feu en Syrie ont été suspendus à l'initiative de la partie américaine…

    Donald Trump, pour sa part, a été un peu plus original dans sa stratégie. Tout en répétant qu'il n'était pas influencé par la Russie, le milliardaire américain a avancé une idée qu'on entend rarement de la bouche des hommes politiques américains: lutter contre Daech côte à côte avec les Russes.

    « Je ne connais pas Poutine. Je crois qu'il serait bien de s'entendre avec la Russie, nous combattrions ensemble l'État islamique », a-t-il lancé.

    L'« intervention russe » dans les élections américaines

    Après de nouvelles révélations peu glorieuses qui ont terni la semaine dernière la campagne électorale des démocrates, l'administration de Barack Obama a officiellement accusé les « hackers du Kremlin » de chercher à perturber la campagne électorale américaine. Une rengaine qu'Hillary Clinton a reprise pendant les débats, attaquant son rival républicain.

    « Le Kremlin, je veux dire Poutine et le gouvernement russe, lancent des cyberattaques contre des comptes américains pour influencer notre choix », a déclaré Mme Clinton.

    « C'est tout simplement ridicule! », a riposté Donald Trump, mettant en doute l'existence de l'attaque en question.

    Et d'ajouter: « Chaque fois que quelque chose ne va pas, ils disent que ce sont les Russes. Ils accusent les Russes, car ils veulent nuire en invoquant les Russes. Je ne connais rien de la Russie, je ne connais rien de ses processus internes et je ne fais pas d'affaires avec la Russie. »

     

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    Tags:
    débats, Donald Trump, Hillary Clinton, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik