International
URL courte
3271
S'abonner

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré que les candidats à la présidence américaine abusaient de la rhétorique antirusse dans leur campagne électorale.

« Désormais, le problème numéro un de toute la campagne électorale est la Russie, on ne parle que d'elle. Cela, bien sûr, nous fait un grand plaisir, mais seulement en partie. Pourquoi en partie ? Parce que tous les participants de ce processus abusent de la rhétorique antirusse et empoisonnent nos relations interétatiques », a annoncé mercredi le chef du Kremlin intervenant au Forum VTB « L'appel de la Russie ».

Les propos du président semblent justifiés : lors des derniers débats Clinton-Trump, les deux candidats à la Maison Blanche ont abordé de nouveau le sujet favori du discours électoral américain et leur point de discorde — la Russie.

« Le Kremlin, je veux dire Poutine et le gouvernement russe, lancent des cyberattaques contre des comptes américains pour influencer notre choix », a lancé Mme Clinton.

Pour le président russe, l'omniprésence de la rhétorique antirusse dans la campagne électorale aura des conséquences négatives pour les relations russo-américaines, mais également pour toute la communauté internationale.

« N'oublions pas que nous, en tant que principales puissances nucléaires, sommes responsables au niveau mondial du maintien de la paix et de la sécurité internationales », a-t-il ajouté.

Dans le même temps, le chef du Kremlin s'est déclaré prêt à travailler avec le président américain éventuel s'il ou elle voulait travailler avec Moscou.

« Le peuple américain fera son choix et quel qu'il soit nous travaillerons avec tout leader américain… Si, bien sûr, le dirigeant américain veut travailler avec notre pays », a conclu M. Poutine.

L'élection présidentielle américaine se tiendra le 8 novembre prochain.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Les colistiers des candidats US sortent la carte antirusse
Poutine regrette l’omniprésence de la «carte russe» dans le jeu électoral US
Le 2e débat présidentiel US a été le plus tweeté de l’histoire
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Tags:
campagne électorale, propagande antirusse, Vladimir Poutine, Hillary Clinton, Donald Trump, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook