International
URL courte
Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
4382
S'abonner

La candidate démocrate à la présidentielle américaine Hillary Clinton, qui ne cesse d’accuser son rival Donald Trump de soutenir Vladimir Poutine, exprimait en 2013 en privé une opinion assez étonnante du président russe...

Dans ses discours devant les entrepreneurs en 2013, l’ex-secrétaire d’Etat américaine a tenu des propos élogieux au sujet du président russe, préconisant un développement des relations américano-russes, a annoncé la chaîne Fox News citant la messagerie électronique du chef de campagne d’Hillary Clinton, John Podesta.

Mercredi, l’organisation WikiLeaks a publié le quatrième lot des messages électroniques de M.Podesta.

Le 29 mai 2013, intervenant devant les dirigeants du bureau de consultants Sanford Bernstein, Hillary Clinton a qualifié Vladimir Poutine « d’interlocuteur intéressant ».

« J’étais assise à ses côtés. Vous savez, c’est un interlocuteur intéressant et fascinant », a déclaré l’ex-première Dame américaine ajoutant qu’ils avaient « discuté de plusieurs questions qui ne faisaient pas partie des sujets préoccupants » dans leur relations.

La démocrate Hillary Clinton et le républicain Donald Trump
© AP Photo / Joe Raedle/Pool via AP, File
Dans un discours devant les responsables de la banque Goldman Sachs le 4 juin 2013, Clinton a déclaré qu’elle « voulait que des relations plus positives continuent à s’instaurer avec la Russie ».

« Bien sûr, nous voudrions avoir des relations plus positives avec la Russie, que Poutine prenne une position moins défensive dans ses relations avec les Etats-Unis, pour que nous puissions collaborer sur bon nombre de questions », a affirmé l’ex-secrétaire d’Etat.

Pour sa part, le président russe s’est déclaré prêt mercredi à coopérer avec tout président élu par le peuple américain, quel qu’il soit. « On travaillera avec celui qui sera élu. Mais évidemment, il serait mieux de travailler avec quelqu’un qui voudra travailler avec nous », a conclu le président russe.

Dossier:
Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

Lire aussi:

WikiLeaks publie un nouveau lot de courriels privés du chargé de campagne de Clinton
Hillary Clinton admet que le Qatar et l'Arabie saoudite soutiennent Daech dans ses emails
Quand Clinton et Trump poussent la chansonnette
Quand les Clinton poussaient l’ancien chef de leur fondation au suicide
Tags:
interlocuteur, messagerie électronique, discours, Sanford Bernstein, Goldman Sachs Group Inc, John Podesta, Donald Trump, Hillary Clinton, Vladimir Poutine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook