Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine au sommet des BRICS

    Poutine: les USA mettent à mal les relations russo-américaines

    © Sputnik . Vitaliy Belousov
    International
    URL courte
    141423

    Les autorités américaines présentent la Russie comme un ennemi pour détourner l’attention du peuple américain des problèmes qui touchent leur propre pays, estime le président russe.

    Les États-Unis détruisent leurs relations avec la Russie, a déclaré dimanche le président russe Vladimir Poutine en marge du 8e sommet des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) à Goa.

    « Je crois qu'il est contreproductif de sacrifier les relations russo-américaines au nom de la situation politique intérieure aux États-Unis. On nous glisse à l'oreille — attendez, la campagne électorale prendra fin et tout reviendra à la normale. Mais vous savez, ce n'est plus amusant », a indiqué M. Poutine.

    Selon le président russe, on peut détourner l'attention de la société des problèmes intérieurs dans un pays en fabriquant un ennemi pour « consolider la nation face à cette menace ».

    « L'Iran présenté comme un ennemi et la menace nucléaire iranienne n'ont pas l'air d'être assez efficaces. C'est beaucoup plus intéressant de réserver le rôle de l'ennemi à la Russie », a noté M. Poutine.

    « Ils ont beaucoup de problèmes. Quand cela arrive, beaucoup d'hommes politiques cherchent à détourner l'attention de leurs électeurs des problèmes nationaux. C'est ce que nous voyons » aux États-Unis, a noté M. Poutine, commentant les récentes menaces américaines de lancer des cyberattaques contre la Russie.

    Il a insisté sur le fait que la Russie ne souhaitait pas de confrontation et préférait régler les problèmes mondiaux en coopération avec d'autres pays.

    « Si quelqu'un souhaite entrer en confrontation, ce n'est pas notre choix, mais cela signifie qu'il y aura des problèmes. Nous ne le souhaitons pas. Nous préférons rechercher des points communs, régler ensemble les problèmes globaux qui se présentent devant la Russie, les États-Unis et le monde entier (…). Nous ne croyons pas qu'on doive toujours être en conflit avec quelqu'un et créer des menaces pour soi-même et le monde entier », a déclaré le président russe.

    Selon lui, la Syrie n'est pas la première pierre d'achoppement entre Moscou et Washington.

    « Souvenez-vous de la situation autour de la Yougoslavie, c'est là que tout a commencé », a dit M. Poutine.

    Les relations russo-américaines se sont dégradées à l'époque de la désintégration de la Yougoslavie, lorsque Washington a essayé d'imposer sa vision du monde à d'autres pays.

    « Nous ne sommes pas contre ce pays, mais nous sommes contre la prise de décisions unilatérales qui ne tiennent pas compte des particularités historiques, culturelles, ethniques de tel ou tel pays, même s'il y a des contradictions dans ces pays », a conclu le président.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Selon les USA, la Russie envahit l’Europe
    Les USA et la Russie doivent se rapprocher, selon le nouveau secrétaire général de l’Onu
    Russie, USA: la guerre nucléaire n’aura pas lieu
    Tags:
    menaces, relations, 8e Sommet des BRICS (octobre 2016), BRICS, Vladimir Poutine, Goa, Yougoslavie, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik