International
URL courte
Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)
12823
S'abonner

A la veille de l'offensive de l'armée irakienne à Mossoul, Daech offre des signes de dissension.

Daech a noyé 58 djihadistes, dont un confident de son leader Abu Bakr al-Baghdadi, soupçonnés d'avoir voulu organiser une mutinerie avant le début de l'attaque irakienne d'envergure visant à reprendre la ville de Mossoul, annonce le quotidien britannique The Daily Mail.

Selon le journal, un commandant de Daech a trahi ses engagements et tenté de livrer la ville aux troupes gouvernementales.

Des milliers de troupes irakiennes ont encerclé Mossoul en prévision d'une attaque d'envergure visant à reprendre le contrôle de la ville de Mossoul.

Toutefois, la tentative de révolte a échoué et ceux qui avaient participé à ce « coup d'Etat » ont été exécutés, selon des représentants du service irakien de sécurité.

Les corps des conspirateurs ont été enterrés dans une fosse commune.

Selon le porte-parole du service irakien de la lutte antiterroriste Saba al Numani, cette exécution atteste l'existence de dissensions au sein de Daech.

« Il s'agissait de membres de Daech qui se sont opposés au groupe à Mossoul. Ceci est un signe clair attestant que l'organisation terroriste commence à perdre le soutien non seulement de la population locale, mais également de ses propres membres», a souligné le porte-parole.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)

Lire aussi:

Frappe sur Mossoul: le leader de Daech toujours en vie
Les détails du plan de libération de Mossoul révélés
Washington et Riyad veulent acheminer les terroristes de Daech de Mossoul en Syrie
Qui sont ces quatre hommes qui ont battu à mort un sexagénaire pour une remarque?
Tags:
exécution, Etat islamique, Mossoul, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook