International
URL courte
La lutte contre Daech (229)
74428
S'abonner

Ankara risque de rester en dehors du règlement de la situation sur les territoires irakiens contrôlés actuellement par les djihadistes de Daech.

La Turquie n'a pas été conviée à l'opération de libération de Mossoul, deuxième plus grande ville irakienne et aux mains de Daech, en raison de son approche erronée à l'égard des autorités de Bagdad, estime Öztürk Yılmaz, vice-président du Parti républicain du peuple (CHP; opposition).

« L'opération de libération de Mossoul qui vient de débuter a démontré que la Turquie s'est retrouvée en dehors de ce processus, et Ankara en est parfaitement conscient », a déclaré M. Yılmaz contacté par l'agence Sputnik.

Il rappelle que les dirigeants irakiens n'ont pas autorisé les forces entraînées par les Turcs à participer de manière indépendante à la libération de Mossoul, les plaçant sous les ordres des commandants des Peshmergas kurdes.

Selon lui, cette situation est due à l'approche erronée adoptée par la Turquie à l'égard de l'Irak. « La Turquie a depuis longtemps sous-estimé les possibilités de l'administration irakienne, la considérant comme faible et incapable de contrôler la situation dans le pays et de défendre sa propre légitimité », affirme M. Yılmaz.

Il espère toujours que la Turquie trouvera un moyen de s'impliquer dans le cours de l'opération de Mossoul et prendra sa place parmi les acteurs qui influent sur le développement de la situation dans la région. Pour y parvenir, Ankara doit conduire une politique constructive et s'abstenir de toute rhétorique provocatrice susceptible d'inciter à la haine interethnique et interconfessionnelle, estime l'interlocuteur de l'agence.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
La lutte contre Daech (229)

Lire aussi:

Aux abords de Mossoul, Daech incendie les fossés remplis de pétrole
Ankara réaffirme sa volonté de participer à l'opération de Mossoul
Un kamikaze a attaqué des militaires à l’ouest de Mossoul, 70 morts (vidéo)
Attentat de Nice: un complice présumé de l'assaillant arrêté en Italie
Tags:
libération, combat, lutte antiterroriste, peshmergas, Etat islamique, Parti républicain du peuple turc (CHP), Öztürk Yılmaz, Mossoul, Irak, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook