Ecoutez Radio Sputnik
    Le camp de réfugiés de Handarat, au nord d'Alep

    L’État-major russe annonce une pause humanitaire à Alep

    © AFP 2019 GEORGE OURFALIAN
    International
    URL courte
    Situation à Alep (2016) (180)
    57694

    L’État-major général des Forces armées russes a annoncé le début d’une pause humanitaire à Alep le 20 octobre prochain.

    Une pause humanitaire sera mise en place le 20 octobre, de 8 à 16 heures (heure locale), dans la ville syrienne d'Alep, dévastée par des raids aériens et de violents combats, a annoncé lundi Sergueï Roudskoï, chef du commandement opérationnel principal de l'État-major général des Forces armées russes.

    « La Russie mène des discussions avec l'Onu et les pays qui peuvent influer sur le Front al-Nosra pour que les unités de ce groupe armé quittent Alep conformément à l'initiative de Staffan de Mistura, envoyé spécial du secrétaire général de l'Onu. Nous avons décidé de ne pas perdre de temps et de mettre en œuvre des "pauses humanitaires" pour garantir le passage des civils, évacuer les malades et les blessés et assurer le départ des terroristes », a indiqué le général Roudskoï.

    Pendant la pause humanitaire du 20 octobre, les Troupes aérospatiales russes et l'armée gouvernementale syrienne ne porteront aucune frappe contre les positions des terroristes à Alep, assure-t-il.

    « Nous avons appris que des terroristes essaient de se cacher parmi les civils, ils jettent les armes et rasent leurs barbes. Nous appelons les chefs des formations armées illégales et leurs sponsors : vous pourrez quitter sans problèmes les quartiers est d'Alep par deux couloirs à partir du 20 octobre à 8 heures », a ajouté le général.

    Une rencontre consacrée au règlement de la crise syrienne s'est déroulée samedi dernier à Lausanne, en Suisse. Elle a réuni le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le secrétaire d'État américain John Kerry, l'envoyé spécial du secrétaire général de l'Onu pour la Syrie Staffan de Mistura, ainsi que les ministres des Affaires étrangères turc, saoudien, iranien, qatari, jordanien, égyptien et irakien. Les discussions ont duré plus de 4 heures sans aboutir à des ententes. Les participants n'ont pas fait de déclarations conjointes.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation à Alep (2016) (180)

    Lire aussi:

    Des terroristes ont pilonné le centre et l’entrée sud d’Alep, des blessés
    Les terroristes bloquent les civils dans l'est d'Alep, privés d'aide humanitaire
    «Des terroristes? Jamais entendu parler». La situation à Alep vue par des Américains
    L'UE et Alep: qui donc sanctionner? Tiens, sanctionnons les Syriens!
    Tags:
    pause humanitaire, Front Fatah al-Cham (ex-Front al-Nosra), Front al-Nosra, armée gouvernementale syrienne, Troupes aérospatiales de Russie, Sergueï Roudskoï, Alep, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik