Ecoutez Radio Sputnik
    Le centre culturel russe de Paris

    Le centre culturel russe de Paris, nid d’espions !

    © Sputnik . Irina Kalasnikova
    International
    URL courte
    La Main du Kremlin
    668218

    La toile bruisse de rumeurs sur le vrai but du centre culturel russe qui vient d’être inauguré à Paris : c’est un repaire de La Main du Kremlin, rempli d’espions et de propagandistes. Et ses coupoles dissimuleraient de grandes oreilles. Parisien, prends garde, tu es sur écoute du Kremlin !

    Vous êtes peut-être au courant si vous nous suivez régulièrement, la Russie a récemment inauguré en plein Paris un centre culturel assorti d'une cathédrale. Bon, ça, c'est ce qu'on veut vous faire croire, nous autres vilains propagandistes du régime de Poutine. Parce que bien sûr la vérité est ailleurs.

    La vérité, chers amis, est que sous les coupoles dorées d'une cathédrale qui ferait presque de l'ombre à la Tour Eiffel — si l'une ne culminait pas à 37 mètres tandis que l'autre ne dressait pas ses 300 mètres de dentelle métallique au-dessus du sol —, La Main du Kremlin s'affaire.

    Il ne s'agit rien de moins que d'un cheval de Troie de Poutine, nous apprend « Propaganda » un compte Twitter dédié à démasquer la Main du Kremlin un peu partout, voir figure 1.

    ​Cheval de Troie? Pourtant, le côté dissimulé de ce bâtiment à cinq coupoles ne saute pas aux yeux… Notre sympathique Twittos va même plus loin en accolant le hastag #FSB à son tweet. Il est vrai que l'on ne s'attend pas forcément à en voir sortir une myriade d'espions du FSB en culottes courtes de l'école primaire que comprend le centre.

    Trop forts ces Russes!

    Bon, tout ça, c'est encore un peu léger comme accusation, alors je me suis tourné vers un autre twittos, le dénommé « Le blasphème C sacré ». Ce brave bouffeur de curés, tendance Charlie, si j'en juge d'après sa page, nous dit ceci, voir figure 2.

    ​On imagine que les points d'interrogation ne sont là que pour la forme. Notre ami reprend quelques interrogations émises par un confrère du Huffington Post. Mais bon sang, mais c'est bien sûr! Ces cinq bulbes sont l'endroit idéal pour planquer juste sous notre nez quelques grandes oreilles aptes à écouter tous nos vilains secrets. Que l'info ait été démentie par les intéressés, proposant à tous d'aller le vérifier de visu ne fait que la confirmer, bien naturellement!

    Que le centre culturel soit un lieu d'embrigadement ne fait pas non plus le moindre doute. Souvenez-vous des réactions des Anglais à l'ouverture d'une structure similaire à Édimbourg ou de nos chers eurocrates mettant en garde contre ces dangereux outils de propagande occulte que sont les centres culturels ou les agences de presse. Découvrir les artistes russes en vogue ou aller à la rencontre de Dostoïevski, en voilà du lavage de cerveau! Quant à la diaspora russe visée, c'est sûr, elle va être forcée d'aller fréquenter le centre en question, baïonnette dans les reins!

    Le même Twittos Le blasphème C sacré en remet d'ailleurs une couche sur ce thème qui lui tient visiblement à cœur quand il diffuse ceci, voir figure 3.

    ​Bon encore un petit FSB pour faire bonne mesure, c'est sûr que les popes à longue barbe, les artistes de tout poil et les instituteurs de primaire émargent tous dans ce sinistre héritier du KGB. Mais surtout, notre ami nous renvoie vers un site de réinformation de la plus haute tenue, j'ai nommé stopfake.org, qui s'applique à voir les traces de la Main Du Kremlin partout et à rétablir la vérité — sa vérité — sur l'Ukraine.

    Alors, ce tout joli papier s'intitule: « Pourquoi une église russe à Paris juste en ce moment? »

    C'est vrai, ça, voilà les Russes qui nous pondent 4 000 m2 de centre culturel, comme ça, juste pour faire leurs intéressants en pleines crises syrienne et ukrainienne! Que ce bâtiment a mis 10 ans à sortir de terre n'effleure apparemment pas le rédacteur de ce papier, qui préfère convoquer force experts et journalistes (dont les noms ou les qualifications ne sont pas mentionnés) pour nous expliquer que le lobby russe a œuvré en coulisse pour rétablir le business franco-russe et rapprocher le gouvernement français des positions du Kremlin sur la question ukrainienne, en gros en demandant à l'Ukraine de respecter sa part des accords de Minsk I et II.

    Nous apprenons aussi que ce centre devient le second symbole architectural de l'influence russe en France après le Pont Alexandre III. Oui, d'accord, ça au moins c'est vrai. Mais entre cela et la tour Montparnasse, le quartier Beaugrenelle ou celui de la Défense, d'un point de vue architectural, je préfère encore l'influence russe à l'influence américaine. 

    Lire aussi:

    Cinq membres de Daech planifiant des attentats en Russie arrêtés par le FSB
    FSB: trois navires ukrainiens ayant violé la frontière russe arraisonnés en mer Noire
    La «propagande russe», cette vérité qui gêne la classe politique européenne
    Tags:
    La Faute Aux Russes, La Main du Kremlin, Centre spirituel et culturel orthodoxe russe de Paris, FSB, Vladimir Poutine, Paris, France, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik