International
URL courte
19130
S'abonner

Les appels des fonctionnaires d’Alep invitant les citadins à emprunter les couloirs humanitaires pour sauver la vie leur a coûté la leur.

A Alep, les djihadistes ont exécuté 14 fonctionnaires municipaux pour leurs appels à quitter les quartiers contrôlés par le Front al-Nosra, communique le ministère russe de la Défense.

« Les combattants du groupe Ahrar al-Cham ont exécuté en public 14 représentants des organes d'autogestion d'Alep est », signale le Centre russe pour la réconciliation des en conflit.

Une pause humanitaire a débuté à Alep jeudi à 8h30. Les habitants et les combattants ayant déposé les armes sont invités à quitter la ville par des couloirs spécialement mis en place à cet effet. Cependant les terroristes torpillent le processus en prenant pour cible les civils souhaitant abandonner les quartiers à problèmes.

​En 12 heures, seules quelques dizaines de personnes ont réussi à sortir d'Alep est, raison pour laquelle la pause a été prolongée de 24 heures. 

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Des rebelles tirent sur les couloirs humanitaires à Alep, 3 militaires russes blessés
Moscou proroge d'un jour la pause humanitaire à Alep
Al-Nosra tire sur les civils qui tentent de quitter Alep
Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Tags:
prorogation, fonctionnaires, exécution, pause humanitaire, Ahrar al-Sham (Libres du Sham), Alep
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook