International
URL courte
Situation en Syrie (automne 2016) (217)
41169
S'abonner

Le Conseil des droits de l'homme des Nations unies a approuvé la résolution sur la Syrie avancée par Londres.

Au cours d'une session urgente à Genève convoquée à l'initiative du Royaume-Unis, le Conseil des droits de l'homme de l'Onu a soutenu la résolution britannique sur la Syrie. Le texte prévoit d'achever immédiatement les combats à Alep, ainsi que contient une exigence adressée à tous les acteurs d'y accorder l'accès sans tarder aux agences des Nations unies et à leurs partenaires afin qu'ils puissent fournir de l'aide humanitaire à ceux qui en ont besoin.

Ainsi, le Conseil des droits de l'homme a réclamé que le gouvernement syrien cesse tout de suite les vols militaires et les bombardements de la ville d'Alep, a exigé que la Commission de l'Onu en Syrie réalise une enquête sur les événements à Alep et traduise en justice ceux qui sont coupables pour les crimes présumés.

De même, le Conseil condamne les actes de violence à l'encontre des civils de la part des groupes terroristes Daech et Front al-Nosra.

L'unique solution à la crise est un processus politique sous la direction des Syriens dans le cadre des accords de Genève, est-il affirmé dans la résolution.

Le document a été soutenu par 24 membres du Conseil contre sept opposés, dont la Russie, 16 autres se sont abstenus.

Moscou a proposé plusieurs corrections du document et a qualifié d'inapproprié la tenue de la session urgente du Conseil des droits de l'homme sur Alep sur fond de pause humanitaire actuelle dans cette ville.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Situation en Syrie (automne 2016) (217)

Lire aussi:

Syrie: deux projets de résolution alternatifs soumis à l’Onu
Nouvelle prolongation de la trêve à Alep jusqu'à samedi 16h00 GMT
Plus de 1.200 combattants sont regroupés pour lancer une offensive contre Alep
Lavrov constate qu’«al-Nosra empêche l’évacuation des civils à Alep»
Moscou énonce les raisons de la crise à Alep
Tags:
crise syrienne, résolution, Conseil des droits de l'homme de l’ONU, Londres, Royaume-Uni, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook