International
URL courte
8313
S'abonner

Les États-Unis en ont eu assez! L’organisation WikiLeaks appelle ses partisans à cesser les cyberattaques sur des portails internet américains.

« M. Assange est toujours vivant et WikiLeaks continue à publier. Nous demandons à nos partisans d'arrêter d'attaquer l'Internet américain. Vous avez prouvé votre point de vue », a déclaré l'organisation sur Twitter.

Vendredi, plusieurs grands noms d'internet, dont Twitter, Spotify, Netflix ou eBay, ont été gravement perturbés vendredi aux États-Unis par une attaque informatique dirigée contre un prestataire de services. L'attaque dite par déni de service (DDos) a commencé très exactement vers 11H10 GMT et a visé la société Dyn, qui redirige les flux internet vers les hébergeurs et traduit en quelque sorte des noms de sites en adresse IP, a annoncé cette dernière par communiqué.

« Le ministère de la Sécurité intérieure et le Fédéral Bureau of Investigation sont déjà au courant (des attaques, ndlr) et en train d'enquêter toutes les causes possibles », a déclaré le porte-parole du ministère de la Sécurité intérieure, ajoutant que « c'était un cas classique de vandalisme sur le Web ».

Personne n'a encore revendiqué la responsabilité des cyberattaques.

Lire aussi:

Clinton, WikiLeaks, panne satellite: CNN impose ses règles de débats
Hillary. Courriels et extraits choisis: le plus intéressant sur Wikileaks
Julian Assange privé d’Internet, WikiLeaks dénonce
Tags:
cyberattaque, WikiLeaks, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook