International
URL courte
1658
S'abonner

L’espoir d’une éventuelle stabilisation du marché pétrolier, apparu depuis la réunion de l’Opep à Alger, a été fortifié par un ministre saoudien.

Le ministre saoudien de l'Energie Khalid al-Falih escompte que les pays producteurs de pétrole parviendront à une décision commune lors de la réunion de l'Opep fin novembre.

« Notre rencontre d'aujourd'hui est un élément de coordination important dans le processus visant à parvenir à un accord entre les pays de l'Opep et les autres pays producteurs de pétrole à la fin de novembre », a dit M. al-Falih dimanche lors de sa rencontre avec le ministre russe de l'Énergie Alexandre Novak.

« La rencontre d'aujourd'hui a démontré de la meilleure façon l'intention de l'Arabie saoudite de stabiliser le marché pétrolier », a-t-il ajouté.
Khalid al-Falih estime que la position de l'Arabie saoudite et de la Russie donnera un signal réconfortant au marché pétrolier.

Lors d'une rencontre informelle le 28 septembre à Alger, les pays de l'Opep sont tombés d'accord pour ramener la production à 32,5-33 millions de barils par jour. Cependant, aucun accord concret sur les limitations pour chaque pays n'est intervenu. Une décision définitive doit être adoptée par l'Opep le 30 novembre à Vienne. Le cartel compte sur le fait que les autres pays producteurs, notamment la Russie, se joindront aux mesures de stabilisation.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

 

Lire aussi:

L’OPEP s’apprête à geler officiellement le niveau de la production de pétrole
Accord de l'OPEP: «Il est encore trop tôt pour parler d’un accord historique»
Le monopole de l'OPEP sur les prix pétroliers, une menace mondiale?
Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
Tags:
stabilisation, marché pétrolier, OPEP, Alexandre Novak, Khalid Al-Falih, Russie, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik