Ecoutez Radio Sputnik
    George Soros

    Une pétition aux USA contre les machines de vote de George Soros

    © AP Photo/ Manuel Balce Ceneta
    International
    URL courte
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    5896851313

    Les informations selon lesquelles 16 États américains utiliseront des machines de vote fournies par une entreprise liée au milliardaire George Soros ont provoqué l’indignation de milliers d’Américains.

    Plus de 28 000 Américains ont signé une pétition contre l'utilisation des machines de vote fournies par Smartmatic, une société liée au financier George Soros, qui a été publiée vendredi dernier sur le site du Congrès américain.

    « Nous demandons au Congrès de tenir une session extraordinaire en vue de retirer les machines de vote appartenant à George Soros dans 16 États. Cet homme a été lié à la campagne d'une personne qui participe à l'élection et a un parti pris clair pour un candidat. Le fait qu'il possède des machines de vote dans 16 États porte atteinte à notre système électoral », lit-on dans la pétition.

    La pétition sur le site du Congrès US contre l'utilisation des machines de vote fournies par une entreprise liée au financier George Soros
    La pétition sur le site du Congrès US contre l'utilisation des machines de vote fournies par une entreprise liée au financier George Soros

    Les auteurs de la pétition doivent recueillir 74 157 signatures pour obtenir une réponse de la Maison Blanche.

    Smartmatic est une société de vote électronique, dont le siège se trouve au Royaume-Uni. Son président Lord Mark Malloch-Brown fait également partie du conseil d'administration de l'Open Society Foundations (OSF) de George Soros. Il a en outre précédemment été vice-président du Fonds d'investissement de Soros.

    En 2005, Smartmatic a racheté l'entreprise californienne Sequoia Voting Systems et est entrée dans le monde des élections américaines. Le site Internet de Smartmatic Group comporte un organigramme qui décrit comment l'entreprise a contribué aux élections américaines entre 2006 et 2015, avec « 57 000 machines de vote et de compte déployées » et « 35 millions d'électeurs assistés ». Selon le site internet de la société, « en moins d'un an Smartmatic a triplé la part de marché de Sequoia » et « les États-Unis ont choisi Smartmatic comme fournisseur de technologie et de services électoraux auprès des commissions électorales de 307 comtés dans 16 États ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

    Lire aussi:

    La fondation de George Soros essaye d'influencer la course présidentielle aux USA
    La nouvelle fuite de la fondation de George Soros révèle un agenda machiavélique
    Comment George Soros s'enrichit sur le Brexit
    Tags:
    machines de vote, pétition, Présidentielle américaine 2016, Congrès des États-Unis, George Soros, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • OAK
      Les machines de votes devraient être testées et examinées par des équipes indépendantes et impartiales appartenant à tous les partis. Sinon, comment garantir leur fiabilité.
      Il est tellement facile de mettre en place des programmes qui modifient le comportement d'une machine. Le cas des contrôles antipollution biaisés sur les voitures (Volkswagen,...) démontre l'étendu des trucages rendu possibles aujourd'hui.
    • un citoyen français
      Celui qui contrôle la machine contrôle le vote !!! Décidément tous les moyens sont bons pour garder le contrôle au dépend des citoyens américains qui par leur vote se disent que c'est utile ! Si les peuples ne reprennent pas de pouvoir, nous allons droit dans le mur ! Alors si cette "magouille existe aux USA, qui sait ou cela pourrait se propager.... ????? Quelle bande de VOYOUS !!!
    • avatar
      opybleue
      rien ne vaut le vote papier. C'est certes plus long à dépouiller mais au moins on peut recompter les bulletins. Je trouve que le système en France est équilibré, car comme son disposé les bulletins, les isoloirs et l'urne (transparente) fermée par 2 cadenas dont 2 assesseurs ont chacun une clé plus le compteur et la présence constante derrière l'urne de membre tant de la majorité que de l'opposition empêche les fraudes. Du reste c'est pour cela qu'un proche d'un socialiste candidat a été trouvé avec des bulletins de vote dans les chaussettes. Ce Sorros est pire qu'un animal nuisible. Son fric il ne l'emmènera pas dans son cercueil et il ne l'empêchera pas d'avoir bientôt le 2ème pied dans la tombe pour le plus grand bonheur des gens honnêtes
    • avatar
      michel.louis.loncin
      C'est DEJA la démonstration que l'élection SERA TRUQUÉE !!!
    • avatar
      b.tartar
      Même les vers de terre ne voudront pas de lui SOROS.
    • avatar
      alvaro.marfan
      Comme on dit en anglais: caught with his pants down.
    • avatar
      riffcaster
      Il faut abattre cet iguane !
    • avatar
      michel.louis.loncin
      Et on ne saurait être sûr à MILLE % que le moindre système de vote étatsunien n'est pas pénétré par cette CRAPULE !!!

      On l'a dit et redit (et Donald Trump a prévenu et assuré qu'il s'opposerait au résultat) : l'élection du 08 novembre prochain SERA truquée !!!
    • avatar
      jnt00
      De même, en France, on se demande pourquoi la présidentielle de 2012 a vue ses votes électroniques dépouillés par LEVEL 3 COMMUNICATIONS, situé à Denver, Colorado, USA ! Probablement une entreprise française digne de confiance !? 
      Mais qu’on se rassure, un arrêté prévoit une « expertise indépendante (…) destinée à vérifier le respect du secret du vote, de la sincérité du scrutin et de l'accessibilité au suffrage », il suffit d’y croire.
      En septembre 2006, le département informatique de la prestigieuse université de Princeton rendait publique une étude sur la sécurité des machines à voter. Les défis techniques nécessaires pour rendre fiable le vote électronique sont « très difficiles voire impossibles à relever ».
      Nous allons vers une généralisation de la fraude électorale, ou comment mon ordinateur a voté à ma place et à mon insu :-/
    • avatar
      queniart.56
      les ricains sont réputés être des mafieux en ce qui concerne les élections
    Afficher les nouveaux commentaires (0)