International
URL courte
8132
S'abonner

Le siège d'Alep c’est le mal et le siège de Mossoul c’est le bien, selon le Spiegel Online. Mais comment convaincre les autres que ce que l’on raconte n’est pas de la propagande? Tout simplement en utilisant une vidéo de propagande de Daech.

Un membre de l'équipe du site allemand d'actualité Spiegel Online, Christoph Sydow, a essayé dans une courte vidéo de défendre sa position éditoriale sur la situation à Mossoul et à Alep. Ce faisant, il a utilisé une vidéo de propagande de l'organisation terroriste État islamique. Le BILDblog a vivement critiqué le journaliste à ce sujet.

« Nos lecteurs nous critiquent tout le temps affirmant que nous évaluons le siège d'Alep comme quelque chose de mauvais et le siège de Mossoul comme quelque chose de bon, en disant que c'est faux. Notre employé Christoph Sydow explique ce qu'il y a en commun dans ces deux situations et en quoi elles diffèrent », a annoncé le Spiegel Online dans sa vidéo.

En particulier, dans cette vidéo, M. Sydow raconte que la ville d'Alep est coupée du reste du monde depuis plusieurs mois, que les habitants sont affamés, n'ont pas d'eau potable et d'électricité.

Dans le même temps, il affirme qu'à Mossoul la situation est contraire : la ville reçoit des biens, les gens ont de l'eau, de l'électricité, ils ont assez de nourriture à manger. Selon le journaliste allemand personne dans la ville ne meurt de faim. Pour prouver ses dires, M. Sydow présente les images suivantes.

L'image de la vidéo de propagande de Daech présentée par Le Spiegel
L'image de la vidéo de propagande de Daech présentée par Le Spiegel

En outre, le journaliste n'a pas mentionné que ces images venaient d'une vidéo de propagande de Daech. L'organisation l'avait publiée il y a quelques jours pour démontrer que la ville mène une vie normale.

L'image de la vidéo de propagande de Daech présentée par Le Spiegel
L'image de la vidéo de propagande de Daech présentée par Le Spiegel

Le BILDblog a attiré l'attention sur le logo de l'organe de propagande de Daech, qui est vu sur les images à côté du logo Der Spiegel. Le fait est que l'organe de propagande de Daech, elle-même, se présente comme l'agence de presse de l'État islamique.

L'image de la vidéo de propagande de Daech présentée par Le Spiegel
L'image de la vidéo de propagande de Daech présentée par Le Spiegel

« L'objectif de la vidéo est de montrer qu'à Mossoul la vie est normale, les gens sont heureux et n'ont besoin de rien. En fait, les habitants de Mossoul, en téléphonant à leurs proches, se plaignent toujours que la ville n'a pas assez d'eau, de nourriture, de médicaments et d'électricité », a expliqué l'émission allemande Weltspiegel commentant cette vidéo.

La vidéo de Christoph Sydow montrait d'autres scènes de propagande également avec le logo d'Amaq et sans aucune indication de la source de ces images.

« Si le Spiegel Online utilise des supports de propagande des terroristes, il faut, malheureusement, admettre que dans ce cas ceux qui l'appellent le Miroir de propagande (Propagandaspiegel, ndlr) ont raison », a conclu le BILDblog.

Suite à la forte critique, la rédaction du Spiegel Online a téléchargé à nouveau la vidéo tout en introduisant un sous-titre indiquant l'origine propagandiste des images présentées. Le reste a été laissé tel quel.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Une pause humanitaire à Alep? Bonne occasion d’attaquer pour les terroristes
Poutine réagit aux critiques de l’opération russe à Alep
L'aviation US frappe une école près de Mossoul, de nombreux morts et blessés
L'armée irakienne pourrait entrer dans Mossoul dans les prochains jours
Tags:
propagande, Spiegel, Etat islamique, Mossoul, Alep, Syrie, Irak, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook