International
URL courte
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
719
S'abonner

L’Irlande du Nord pourrait avoir un lien avec le marché unique européen ou l’union douanière, lien qui diffèrerait des autres parties du Royaume-Uni, après la sortie du pays de l’Union européenne (Brexit), déclare la chef de l’exécutif nord-irlandais Arlene Foster.

Selon la déclaration de la chef de l'exécutif nord-irlandais Arlene Foster, l'Irlande du Nord pourrait avoir avec le marché unique européen ou l'union douanière un lien qui serait différent des autres parties du Royaume-Uni, après la sortie du pays de l'Union européenne soutenue par le référendum le 23 juin dernier (Brexit).

Les propositions précises chargées de maintenir l'Écosse, une autre partie intégrante du Royaume-Uni, dans le marché unique européen même si le reste du pays le quitte, ont été récemment évoquées par la première ministre écossaise Nicola Sturgeon. Ainsi, l'Irlande du Nord n'est pas seule dans sa démarche.

De manière générale, l'Irlande du Nord est le seul territoire du Royaume-Uni qui a une frontière terrestre avec un pays qui reste dans l'Union européenne, à savoir l'Irlande. Selon Arlene Foster citée par l'agence Reuters, l'union douanière ou le marché unique européen sont des sujets à négocier.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

Lire aussi:

Les Français d'outre-Manche pris pour cible depuis le Brexit
Voici ce que pense vraiment Theresa May du Brexit
Un Brexit «dur» coûtera à l’UE plus cher qu’à Londres
Le Brexit s’annonce dur? May entre une «fosse aux lions» et un «nid de colombes»
Tags:
référendum, Union européenne (UE), Irlande du Nord, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook