International
URL courte
30342
S'abonner

L’élection de l’Arabie saoudite au Conseil des droits de l’homme de l’Organisation des Nations unies (Onu) peut être considérée comme une décision motivée par des raisons politiques, déclare le ministre adjoint iranien des Affaires étrangères Abbas Araghchi.

Selon le ministre adjoint iranien des Affaires étrangères Abbas Araghchi, l'élection de l'Arabie saoudite au Conseil des droits de l'homme de l'Organisation des Nations unies (Onu) peut être considérée comme un choix motivé par des raisons politiques, ce pays ne correspondant pas aux critères nécessaires pour y participer.

« Je crois que la participation de certains pays, tels que l'Arabie saoudite, montre de la façon la plus directe que les instruments internationaux de défense des droits de l'homme ne sont utilisés qu'en conformité avec les objectifs politiques », souligne Abbas Araghchi, cité par l'agence iranienne Fars.

Abbas Araghchi a exprimé son étonnement du fait que Riyad soit entré au Conseil sous le slogan du développement des droits des femmes, alors que, selon le responsable iranien, le royaume n'accorde presque aucune attention à ce sujet.

Le ministre adjoint indique également que Riyad mène une campagne militaire contre les combattants chiites au Yémen, campagne qui fait des victimes parmi la population civile.

Vendredi dernier, l'Assemblée générale de l'Onu a voté pour la nouvelle composition du Conseil des droits de l'homme. L'Arabie saoudite fait partie des pays qui en feront partie à partir du 1er janvier 2017 pour une durée de trois ans.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Enterrement bombardé au Yémen: Riyad reconnaît à demi-mot
Raids au Yémen: Washington pourrait réviser son soutien à la coalition menée par Riyad
Téhéran interdit à Riyad de violer ses eaux territoriales dans le golfe Persique
La production de missiles de croisière embarqués dans le viseur de Téhéran
Tags:
vote, ONU, Abbas Araghchi, Iran, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook