Ecoutez Radio Sputnik
    Brlavia

    Un avion civil menacé par des chasseurs militaires ukrainiens. Est-ce normal?

    © Flickr/ Gerard van der Schaaf
    International
    URL courte
    13735

    On a bien l’impression que violer les normes internationales entre dans les habitudes en Ukraine, et l’incident du 21 octobre dernier avec un avion de la compagnie biélorusse Belavia, forcé à retourner à Kiev sous menace d'interception, en est un exemple éclatant.

    Mardi, les médias biélorusses ont publié l'enregistrement des échanges entre le pilote d'un avion de la compagnie Belavia et les services de l'aéroport ukrainien de Jouliany (Kiev), renfermant des menaces d'interception de l'appareil par des chasseurs s'il ne revenait pas au point de départ.

    Les experts sont unanimes à estimer qu'il s'agit là d'une violation flagrante des normes internationales, et que de telles menaces de la part du Service de sécurité ukrainien (SBU) étaient parfaitement inacceptables à l'égard d'un avion civil, relève la chaîne de télévision russe RT.

    Rappelons que vendredi 21 octobre, les autorités ukrainiennes ont forcé un avion de Belavia à retourner à l'aéroport de départ lorsque l'appareil se trouvait déjà à une cinquantaine de kilomètres de l'espace aérien biélorusse. Le commandant de bord a alors été averti que s'il n'obéissait pas aux ordres la chasse serait envoyée pour intercepter son avion. Après qu'un passager a été évacué de l'appareil, le vol est reparti.

    « Les menaces du SBU d'envoyer des chasseurs intercepter l'appareil biélorusse étaient absolument illégitimes, la compagnie Belavia n'ayant commis aucune violation. Il n'y avait aucun fondement pour utiliser des avions militaires contre un appareil commercial », a déclaré à la chaîne le général Vladimir Popov, rédacteur en chef adjoint de la revue russe « Aviapanorama ».

    Et d'ajouter que le vol était réalisé sur un itinéraire international dans le respect de toutes les normes.

    « De telles menaces ne peuvent être formulées qu'en cas de violation de l'espace aérien. Je n'ai connu que deux cas où un comportement pareil était justifié. Dans ces deux cas, il s'agissait de détournements d'avions. Ce n'était pas le cas avec l'avion de Belavia », a expliqué le général.

    Selon Alexandre Vassiliev, officier à la retraite de la DCA russe, le pilote biélorusse n'a violé aucune règle, en se conformant strictement aux normes internationales, mais a bien fait d'obéir et de retourner à l'aérodrome de départ car il répondait de la sécurité des passagers à bord.

    « Cet incident ne fait que confirmer que l'Ukraine ne respecte pas les lois internationales. Aussi, tous ceux qui se retrouvent sur le territoire de ce pays feront-ils mieux de se plier aux consignes des autorités locales pour des raisons de sécurité (…) L'Ukraine est imprévisible, et le pilote avait toutes les raisons de craindre que son avion ne soit abattu, comme cela a notamment été le cas avec le Boeing malaisien », a conclu l'expert.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Washington dénonce l’interception "dangereuse" d’un avion US par la Chine
    L'OTAN parle de l’interception de 400 chasseurs russes en 2014
    Interception d'un avion syrien : Moscou exige des explications
    Tags:
    violations, normes, détournement d'avion, menaces, interception, chasseur, chaîne de télévision russe RT, Belavia, Alexandre Vassiliev, Vladimir Popov, Minsk, Biélorussie, Kiev, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik