International
URL courte
141014
S'abonner

Le ministre turc de la Défense Fikri Isik a confirmé que son pays avait envoyé des troupes et des véhicules blindés supplémentaires à la frontière avec l'Irak.

Selon M. Isik, des « changements importants » sont en train de s'opérer dans la région.

« D'une part, la Turquie est aux prises avec une organisation terroriste majeure à l'intérieur, alors que de l'autre côté on observe des mouvements le long de notre frontière. Nous sommes actuellement en train de nous préparer à tout scénario possible », a déclaré le ministre turc.

Toujours d'après lui, Ankara est prêt à entreprendre « toute mesure nécessaire » dans l'éventualité où les combattants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) entreraient dans la province irakienne de Sindjar.

Auparavant, les médias ont fait état d'une concentration de troupes et de matériel militaire turcs dans la province de Sirnak à proximité de la frontière irakienne.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a précédemment annoncé son intention d'augmenter la présence militaire turque à la frontière avec l'Irak dans l'objectif de prévenir un conflit interreligieux dans la ville de Tal Afar, peuplée en majorité par des Turkmènes irakiens.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La Turquie frappe le nord de l’Irak
L'armée turque élimine des membres du PKK en Irak et en Turquie
L'aviation turque pilonne les Kurdes en Irak
Soldats turcs en Irak: le ton monte entre Bagdad et Ankara
Tags:
véhicules blindés, frontière, hostilités, conflit, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Recep Tayyip Erdogan, Fikri Isik, Turquie, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook