International
URL courte
Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
13381
S'abonner

La candidate démocrate à la présidentielle américaine se cache des journalistes depuis près de deux mois, ce qui pourrait produire un effet néfaste sur son éventuel score à l'élection.

Selon l'observateur politique de Fox News Bill O'Reilly, Hillary Clinton a préféré laisser sans réponse plusieurs questions controversées qui suscitent un vaste intérêt auprès des électeurs américains.

« Elle pourrait donner des réponses directes aux questions directes, expliquer les contradictions qui entourent ses courriers électroniques et le fonds de la Clinton Foundation. L'état-major électoral de Mme Clinton nous a dit qu'elle accorderait un entretien au programme Factor, mais cela n'a pas eu lieu. Depuis le 12 septembre, Hillary Clinton n'a accordé d'interview à aucun journaliste sur la télévision nationale », constate l'analyste.

Cette attitude se répercute effectivement sur les résultats des derniers sondages d'opinion publique, qui montrent que l'écart s'est resserré entre Mme Clinton et son rival républicain, Donald Trump, souligne l'observateur.

A l'heure actuelle, la plupart des sondages donnent toujours à la candidate démocrate une légère avance sur le milliardaire, qui continue cependant de gagner en popularité.

L'élection présidentielle américaine est programmée pour le 8 novembre prochain.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

Lire aussi:

Clinton accuse Trump, malgré les preuves du FBI
Présidentielle US: Clinton a déjà commandé le feu d'artifice
WikiLeaks: Clinton dissimulait ses rapports avec les banquiers
Sondage: Trump devance Clinton
Tags:
sondage, élection présidentielle, journalisme, médias, Présidentielle américaine 2016, Clinton Foundation, Donald Trump, Hillary Clinton, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook