International
URL courte
34264
S'abonner

Le siège de la diplomatie russe dans la capitale britannique se trouve de nouveau en proie à des manifestations.

Les manifestations devant l'ambassade de Russie à Londres sont commandées politiquement par le gouvernement du Royaume-Uni, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

« La manière, qui ne devrait pas avoir lieu dans des institutions démocratiques, dont les autorités britanniques manipulent leurs citoyens, est une vraie tragédie, parce que les gens sont comme un troupeau de moutons sans éducation et ne comprennent pas le fond du problème », a lancé la représentante de la diplomatie russe dans une interview à la télévision russe.

Fin octobre, Boris Johnson, secrétaire d'État britannique des Affaires étrangères, a appelé les activistes à organiser des manifestations devant l'ambassade de Russie.

Le 3 novembre, le fonctionnement de la mission russe a été de nouveau paralysé. L'entrée du département consulaire a été bloquée par des bras de mannequins, et quelques personnes se sont enchaînées à l'entrée du bâtiment. En outre, l'ambassade a subi une attaque de coups de téléphone à répétition.

Selon le communiqué officiel de l'ambassade russe à Londres, ce fait présentait une menace pour la sécurité du personnel, car la police observait l'incident avec indifférence.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Moscou répond aux accusations de Boris Johnson
«L’arme la plus puissante contre la Russie»? Zakharova tacle Johnson
Londres accuse Moscou sur la Syrie: l’hôpital qui se moque de la charité
Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Tags:
troupeau, institutions, diplomatie, ambassade, manifestation, Boris Johnson, Maria Zakharova, Royaume-Uni, Londres, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook