Ecoutez Radio Sputnik
    Masque d'Anonymous

    Anonymous: «A quoi bon pirater Podesta si Moscou pourrait pirater directement Hillary?»

    © Flickr/ Jacob Davis
    International
    URL courte
    11361

    Ces derniers jours de la folle course électorale aux États-Unis, les fuites des emails du directeur de campagne de la candidate démocrate, John Podesta, font couler de plus en plus d'encre. Qu'y a-t-il derrière ces révélations et allégations qui s'ensuivent? L'un des activistes d'Anonymous semble connaître la réponse.

    Il est absurde de supposer que la Russie soit impliquée dans les fuites de données de John Podesta tandis que ses ressources lui permettent de pirater Hillary Clinton elle-même, a déclaré le soi-disant hactiviste d'Anonymous Alex Poucher dans un entretien à la chaîne RT.

    Pour lui, Washington est toujours prompt à blâmer Moscou de tous les maux, surtout pour ce qui se passe sur le sol syrien. En outre, il considère que les allégations de la candidate démocrate Hillary Clinton, selon lesquelles le site de Julian Assange WikiLeaks coopérait avec la Russie pour obtenir des données sensibles portant atteinte au bon fonctionnement de la campagne électorale américaine, sont improbables.

    « Quel était le mot de passe de Podesta ? Un "mot de passe" avec un "0" à la place du "o". Un enfant pourrait pirater son compte. Je crois que, étant donné la puissance du renseignement russe et les ressources dont dispose la Russie, si Moscou avait vraiment piraté quelqu'un, il aurait piraté directement Hillary et non Podesta », a estimé l'hactiviste.

    « Je ne pense pas que le gouvernement russe ait des liens directs avec WikiLeaks », a-t-il poursuivi, soulignant que les lanceurs d'alertes (tout comme les Anonymous) « ne travaillent pour aucun gouvernement ou organisation », mais aspiraient à protéger le peuple.

    D'après le représentant d'Anonymous, bien que le site WikiLeaks poursuive apparemment ses révélations sur John Podesta, il est peu probable que la campagne d'Hillary Clinton se heurte à des perturbations en conséquence.

    « Je ne crois pas qu'Hillary aille en prison, mais elle sera contrainte, à la fin des fins, de faire des aveux en l'espèce suite aux révélations des courriels. Ce qui sera très important pour le peuple américain », a mis en valeur M. Poucher.

    Les dénonciateurs s'avèrent risquer tout pour livrer la vérité au peuple et il faut alors les acclamer au lieu de les persécuter.

    « Plus le gouvernement cache ce qu'il fait, plus il nous faut des lanceurs d'alerte comme Julian Assange et Edward Snowden », a signalé l'activiste. « Si la transparence suscite de la peur, c'est un signe que le gouvernement a des choses à cacher et n'agit pas pour le peuple. Les gens ne doivent pas craindre leur gouvernement. C'est le gouvernement qui doit craindre le peuple », a-t-il résumé.

    Le sujet clé de l'action annuelle mondiale de cette année, la dite Marche du million de masques, porte sur l'élection présidentielle américaine du 8 novembre. Plusieurs manifestations se sont déroulées à travers le monde pour le jour de Guy Fawkes afin de dénoncer l'autorité des sociétés internationales, les inégalités, les guerres et surtout la corruption dans la politique.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    La Fondation Clinton avoue avoir reçu un don du Qatar
    Primaire démocrate: Clinton et Sanders avaient conclu un «accord»
    WikiLeaks: Clinton, personnage clé de la destruction de la Libye
    Trump creuse l’écart avec Clinton, selon un sondage
    Tags:
    courriels piratés, données, piratage, Parti démocrate des Etats-Unis, Anonymous, Hillary Clinton, John Podesta, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik