Ecoutez Radio Sputnik
    Porochenko

    «Faites d'abord dessoûler Porochenko»: la Toile applaudit Rogozine qui rembarre Kiev

    © Photo. Ukrainian Presidential Press Service
    International
    URL courte
    9731

    Tandis que l'Ukraine et la Moldavie ont décidé de retirer les soldats de la paix russes de Transnistrie, le vice-premier ministre russe a reproché à Kiev et à Chisinau d'avoir oublié de consulter au préalable la Russie et la région de la Transnistrie. Les internautes partagent la position de M. Rogozine.

    L'initiative moldavo-ukrainienne de retirer les casques blancs russes de Transnistrie a amusé le vice-premier ministre russe et représentant spécial du président pour la Transnistrie Dmitri Rogozine : il semble que les deux pays aient oublié un petit détail, à savoir de demander à Moscou et à Tiraspol (la capitale de la République moldave autoproclamée de Transnistrie) avant de procéder au retrait des soldats de la paix russes.

    « Avez-vous oublié de consulter la Russie et la Transnistrie ? », a écrit M. Rogozine sur Twitter. « Ça sonne comme "le Honduras a promis d'aider le Guatemala à retirer les troupes US de Corée », rajoute-t-il avec ironie.

    Les followers du vice-premier ministre ont aussi blagué sur les projets ambitieux de Kiev et de Chisinau, les baptisant « de fantaisies automnales malsaines ». La plupart d'entre eux n'ont pourtant pas été étonnés car ils sont habitués aux déclarations irréfléchies des autorités ukrainiennes.

    Certains en ont même tiré du positif: « Peut-être faut-il vraiment les retirer, mais alors en passant par Kiev pour faire sortir tous ces décérébrés. »

    « Qu'ils fassent dessoûler Porochenko d'abord, on nage en plein délire! », a conseillé un autre twitternaute.

    D'autres encore ont compati avec le sort du Guatemala et du Honduras : « Pourquoi blessez-vous le Honduras et le Guatemala ? », « Le Guatemala est à plaindre », écrivent-t-ils.

    Le gouvernement de Chisinau a de facto perdu le contrôle de la Transnistrie en 1992 à l'issue d'un conflit armé entre forces moldaves et locales. La sécurité dans la République moldave du Dniestr, non reconnue par la communauté internationale, est assurée aujourd'hui par une mission conjointe de maintien de la paix qui engage des militaires russes, moldaves et transnistréens, ainsi que des observateurs militaires ukrainiens.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Chisinau en appelle à l'Otan pour chasser les forces russes de la Transnistrie
    La Transnistrie lance un appel à la Moldavie et à l'Ukraine
    La Transnistrie annonce une mobilisation générale
    Les soldats et les matériels militaires US quittent Chisinau sur fond de protestation
    Les socialistes moldaves contre la parade militaire US prévue le 9 mai à Chisinau
    Tags:
    internautes, contingent de paix, maintien de la paix, retrait, Internet, Dmitri Rogozine, Petro Porochenko, Chisinau, Tiraspol, Transnistrie, Moldavie, Moscou, Kiev, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik