Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump dévoile ses plans concernant la Syrie

    © REUTERS / Jonathan Ernst
    International
    URL courte
    Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)
    1102062

    Le président fraîchement élu des États-Unis déclare vouloir donner la priorité à la lutte contre l’État islamique en Syrie.

    La destitution de Bachar el-Assad n'est pas une priorité pour Donald Trump, l'essentiel étant à ses yeux de combattre le groupe terroriste État islamique, a déclaré l'intéressédans une interview au quotidien The Wall Street Journal.

    M. Trump a indiqué ne pas vouloir poursuivre la politique actuelle de l'administration Obama en Syrie, qui consiste à soutenir les insurgés syriens.

    « La Syrie mène une lutte contre l'EI, et nous voulons nous débarrasser de l'EI. La Russie forme actuellement une union étroite avec la Syrie, et maintenant nous avons l'Iran, qui devient encore plus fort grâce à nous et qui est un allié de la Syrie (…). Nous soutenons des insurgés contre la Syrie et nous ne comprenons pas qui sont ces individus. Si les États-Unis attaquent Assad, cela mènera à une lutte contre la Russie », a déclaré M. Trump.

    Le milliardaire élu président américain lors du vote du 8 novembre avait également annoncé vouloir téléphoner prochainement au président russe Vladimir Poutine.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)

    Lire aussi:

    «La victoire de Trump, un soupir de soulagement pour le gouvernement syrien»
    Le chef du Pentagone conseille à Trump d’éviter de coopérer avec Moscou
    Selon Trump, les manifestants n’ont montré que de la passion pour les USA
    Tags:
    Etat islamique, Donald Trump, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik