Ecoutez Radio Sputnik
    Igor Dodon

    Président moldave élu: «la Crimée est de facto un territoire russe»

    © AP Photo / Gleb Garanich
    International
    URL courte
    361035

    Est-ce que la Moldavie va reconnaître la Crimée russe? Une question qui se pose de plus en plus souvent après qu’Igor Dodon ait obtenu la victoire à la présidentielle moldave. Bien que la péninsule ne soit pas encore reconnue comme russe par l’Occident, elle est de facto russe, a estimé M. Dodon dans un entretien à Sputnik France.

    Le président élu moldave n'est pas à court de mots pour expliquer sa position sur les sujets internationaux. Tout juste élu président, Igor Dodon s'exprime notamment sur le statut de la Crimée, les relations entre la Moldavie et l'Europe, la Moldavie et la Russie. Contacté par Sputnik France, le président nouvellement élu a expliqué pourquoi la Moldavie devait aborder prudemment le dossier criméen et a réaffirmé sa position quant au statut de la péninsule :

    « Je me suis déjà exprimé sur ce point, mais je pense qu'en prenant la décision il faut partir également du fait que nous avons des problèmes avec la Transnistrie. C'est pourquoi il faut être très attentif en abordant cette question et ne pas faire de pas importants afin de ne pas perdre la Transnistrie », a affirmé M. Dodon. « J'ai déjà dit que la Crimée était de facto un territoire russe qui de jure n'était pas encore reconnu par l'Occident. »

    Dans le même temps, la Moldavie a l'intention d'obtenir la modification de l'accord d'association avec l'UE. Mais dans quelle direction cette modification devra-t-elle s'opérer ? Et plus globalement quel avenir pour l'euro-intégration ?

    « Nous devons préserver de bons rapports avec l'Europe mais nous devons aussi rétablir le partenariat stratégique avec la Fédération de Russie », a souligné le président.

    La Crimée et Sébastopol ont été rattachés à la Russie à la suite d'un référendum tenu en mars 2014. 96,77 % des Criméens et 95,6 % des habitants de la ville de Sébastopol (ville criméenne avec un statut particulier) ont voté pour le rattachement à la Russie. La péninsule avait été « offerte » à l'Ukraine par Nikita Khrouchtchev en 1954. Aujourd'hui, l'Ukraine continue de considérer ce territoire comme le sien. La majorité des pays occidentaux soutiennent la position de Kiev et ont introduit des sanctions antirusses en 2014.

    Selon le président russe Vladimir Poutine, la question de la Crimée est « close une fois pour toutes ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Bienvenue en Crimée!
    La Syrie reconnaît la Crimée comme russe
    «Viva Crimea!», s’exclament ces députés italiens en Crimée
    Crimée: le vin au-dessus de la politique
    Tags:
    président, rattachement de la Crimée, statut, Igor Dodon, Transnistrie, Occident, Moldavie, Crimée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik