International
URL courte
6315
S'abonner

Le FBI a publié les détails d'un appel d'offre faite à un partenaire de Twitter et visant avoir la possibilité de surveiller toutes les publications du réseau social.

Le FBI a engagé la société Dataminr, liée à Twitter, afin de surveiller les activités illégales sur son réseau. Il est à noter qu'auparavant, la société Dataminr a refusé de collaborer avec le FBI, relate le portail The Verge.

Selon le portail, Twitter est propriétaire de 5 % des actions de Dataminr, qui a un accès à tous les messages publiés.

« Twitter est de plus en plus utilisé par les organisations terroristes et autres groupes criminels pour communiquer, recruter et financer diverses activités illégales », lit-on dans l'appel d'offres publié par le FBI.

Selon le document, le FBI utilise de plus en plus souvent Twitter dans ses enquêtes, c'est pourquoi « un service qui permettrait de détecter des informations pertinentes sur Twitter est très important pour le bureau ». Cependant, Twitter a refusé de commenter ces informations.

Auparavant, les médias ont relaté que Twitter Inc. a interdit au FBI l'accès à un service de la société Dataminr permettant d'analyser toute l'information publiée sur le réseau social.

La société Dataminr collabore principalement avec des sociétés privées en leur donnant accès, pour fins commerciales, à des données ouvertes publiées sur les réseaux sociaux.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Twitter, YouTube, Facebook, et Microsoft déclarent la guerre aux propos haineux
Twitter bientôt racheté par… Disney?
Twitter interdit aux agences de renseignement US d'analyser ses données
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
Tags:
contrat, surveillance, Internet, Twitter, Inc, FBI, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook