International
URL courte
Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)
9034
S'abonner

Les terroristes de Daech ont mis à mort plus de 300 ex-policiers locaux au sud de Mossoul.

Les corps décapités ou fusillés de plus de 300 représentants des forces de l'ordre irakiens ont été découverts dans une fosse commune dans la ville d'Hammam al-Alil, située à 30 kilomètres au sud de Mossoul, a déclaré l'ONG internationale Human Rights Watch (HRW).

Les policiers « ont été tués il y a trois semaines ». La fosse, qui mesure 50 mètres de long et plus de 100 mètres de large, a été détectée au début de la semaine passée.

Selon les témoins, les combattants de l'EI ont exécuté les ex-policiers qui avaient été enlevés et faits prisonniers.

D'après les données précédentes, les terroristes ont enlevé 295 ex-membres des forces de sécurité irakiennes et ont transféré plus de 1 500 familles à Mossoul depuis Hammam al-Alil.

L'opération visant à déloger le groupe terroriste Daech de la ville irakienne de Mossoul a été lancée le 17 octobre dernier. L'armée irakienne a déjà connu des avancées importantes. Selon les estimations du représentant spécial du secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (Onu) pour l'Irak Jan Kubis, l'opération pourrait se poursuivre jusqu'à la fin de l'hiver.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)

Lire aussi:

Mossoul: Daech attaque la population civile qui essaie de fuir la région
Daech exécute 60 civils près de Mossoul
«La maison me manque tellement»: les enfants, premières victimes de l’opération à Mossoul
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
corps humain, fosses communes, terrorisme, policier, prisonniers, offensive de Mossoul, Human Rights Watch (HRW), Etat islamique, Hammam al-Alil, Mossoul, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik