International
URL courte
6314
S'abonner

Les réseaux sociaux sont une mine d’informations pour la police, dont l’objectif consiste entre autres à prévenir des crimes «potentiels».

Soucieuse de prévenir des « crimes potentiels », la police américaine aurait dépensé au moins 4,75 millions de dollars (4,5 millions d'euros) pour des instruments de surveillance des réseaux sociaux, en rémunérant des sociétés spécialisées selon des contrats couvrant 2013 à 2016, indique une analyse du Brennan Center for Justice, une agence américaine de statistiques.

« Les sommes évoquées se rapportent plutôt à des estimations basses, le phénomène se développant très rapidement », a indiqué la directrice de l'agence Faiza Patel, experte de la sécurité et des libertés publiques.

Et d'ajouter que les sociétés mentionnées, dont Geofeedia, Media Sonar, Snaptrends, Dataminr, Digital Stakeout, PATHAR, Meltwater et Babel Street, créaient et vendaient des algorithmes pour passer au crible les flux d'information diffusés sur les réseaux sociaux et pour déterminer les relations entretenues par les usagers, alors que les profils de ceux dont les messages pourraient représenter une menace à la sécurité des Etats-Unis étaient signalés aux autorités compétentes.

« De nos jours, les manifestations sont essentiellement organisées en ligne, ce que redoute justement l'administration », a relevé Mme Patel.

La surveillance des utilisateurs des réseaux sociaux grâce à leur localisation est une des dernières techniques de la police américaine pour surveiller et contrôler les mouvements de populations comme les manifestations. Avec le numérique, la police des États-Unis espère pouvoir anticiper les troubles à l'ordre public grâce à un algorithme appliqué aux réseaux sociaux.

Les différentes publications notamment sur Twitter en lien avec des violences sont analysées et géolocalisées et peuvent ainsi permettre de prédire, voir empêcher, de possibles éclats de violence ou des débordements en marge de manifestations, bien que du côté des associations de défense des libertés, l'heure soit aux craintes.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La Chine renforce sa mainmise sur les réseaux sociaux
La Turquie bloque les réseaux sociaux après l'attentat d'Istanbul
Les hackers font chanter les utilisateurs des réseaux sociaux
Tags:
crimes, utilisateurs, surveillance, police, réseaux sociaux, Media Sonar, Geofeedia, Digital Stakeout, Brennan Center for Justice, Faiza Patel, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook