Ecoutez Radio Sputnik
    Le président turc Recep Tayyip Erdogan

    UE/Turquie: Erdogan menace d'ouvrir les frontières aux migrants vers l'Europe

    © REUTERS / Murat Cetinmuhurdar/Presidential Palace
    International
    URL courte
    1392237
    S'abonner

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a menacé vendredi d'ouvrir les frontières pour laisser passer les migrants voulant se rendre en Europe, au lendemain d'un vote du Parlement européen demandant le gel des négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE.

    Alors que le danger de gel qui entoure les négociations sur l'adhésion de la Turquie à l'UE devient de plus en plus grand, Ankara menace Bruxelles d'une riposte sévère. Après le vote en faveur de la suspension des pourparlers concernant l'entrée de la Turquie dans l'UE, le président turc Recep Tayyip Erdogan a menacé ce vendredi d'ouvrir les frontières pour laisser passer les migrants voulant se rendre en Europe.

    « Vous ne vous êtes jamais conduits correctement ni honnêtement à l'égard de l'humanité. Nous accueillons trois millions de réfugiés et vous commencez à vous plaindre lorsque 50 000 tentent de passer chez vous », a déclaré M. Erdogan lors d'un discours à Istanbul.

    « Écoutez-moi bien. Si vous allez plus loin, ces frontières s'ouvriront, mettez-vous ça dans la tête », a-t-il poursuivi.

    Ankara et Bruxelles ont conclu en mars dernier un pacte qui a permis d'endiguer le flux de réfugiés vers les îles grecques. La Turquie compte sur son sol 2,7 millions de réfugiés syriens et s'engage par cet accord à empêcher les réfugier d'atteindre l'Europe.

    « Lorsque 50 000 migrants se sont amassés au poste-frontière de Kapikule (à la frontière turco-bulgare), vous avez crié à l'aide. Vous avez commencé à vous demander: "Que ferons-nous si la Turquie ouvre ses frontières?" », a déclaré M. Erdogan, cité par l'AFP.

    Hier, les eurodéputés ont adopté à Strasbourg une résolution non contraignante, appelant à « un gel temporaire » de l'adhésion de la Turquie à l'UE entamé en 2005. Une décision qu'ils ont expliqué en partie par la réaction « disproportionnée » d'Ankara au coup d'État survenu en juillet.

    Un accord d'association entre la Turquie et l'UE a été signé en 1963. La Turquie a soumis une demande d'adhésion en 1987, mais les négociations n'ont commencé qu'en 2005. Depuis lors, Ankara et Bruxelles se sont accordés sur moins de la moitié des 35 points techniques auxquels la Turquie doit se conformer pour adhérer à l'UE.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Lire aussi:

    Ankara et Damas à deux doigts de déterrer la hache de guerre
    Athènes met en garde Ankara contre la révision du traité de Lausanne
    A peine réconciliés, Ankara critique Tel-Aviv
    Tags:
    Union européenne (UE), Recep Tayyip Erdogan, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik