Ecoutez Radio Sputnik
    Fidel, un architecte de révoltes et de pacification

    Fidel, un architecte de révoltes et de pacification

    © Sputnik. Vladimir Rodionov
    International
    URL courte
    Décès de Fidel Castro (20)
    852

    Fidel Castro, qui s’est éteint le 25 novembre, avait le pouvoir d’influencer la politique dans tous les pays d’Amérique latine, ainsi que le courage d’ouvrir la voie à la pacification de tout le continent.

    Fidel Castro a été le plus grand leader en Amérique latine au XXe siècle en pleine naissance des mouvements révolutionnaires, qui ont tous suivi l'exemple de Cuba, ainsi que lors des négociations de paix, a estimé Antonio Navarro Wolff, sénateur colombien et ex-leader de la guérilla colombienne Mouvement du 19 avril (M19), dans une interview accordée à Sputnik.

    « L'influence de Fidel à travers l'Amérique latine est immense. Un groupe de révolutionnaires, arrivés dans le pays, a réussi à s'emparer du pouvoir en un peu plus de deux ans, ayant théorisé le siège maquisard. Nous étions remplis d'idées révolutionnaires de la Patagonie au Rio Grande », se souvient Antonio Navarro Wolff, qui avait rencontré Fidel Castro en personne à La Havane lors de son rétablissement après un attentat survenu en 1985.

    Selon lui, le leader révolutionnaire cubain et son gouvernement lui ont accordé tout leur soutien. En outre, l'ex-dirigeant du M19 a eu la chance d'avoir eu plusieurs discutions franches avec Fidel Castro.

    « Fidel est un couche-tard. Après le travail protocolaire, il venait me voir pour débattre jusqu'à l'aube. Il était un interlocuteur sans égal, cultivé et instruit », a fait remarquer l'ex-chef de guérilla colombien.

    D'après Antonio Navarro Wolff, Fidel était très critique face à la réalité latino-américaine. Il a tiré sa révérence après avoir compris l'impossibilité de vaincre à main armée et de répliquer l'expérience cubaine dans d'autres pays de la région.

    « Peu à peu, il a compris qu'il fallait abandonner ce modèle et procéder à des changements à l'aide d'autres mécanismes politiques. En Colombie, son influence est d'autant plus importante pour les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), plus jeunes que la révolution cubaine, qui comprennent la nécessité de négociations de paix », a indiqué l'interlocuteur de Sputnik.

    « L'exemple de La Havane de 1959 était d'une importance cruciale. Mais Fidel était plein de sagesse pour admettre, que suite aux pourparlers au Salvador et à la participation du M19, les premiers au début des années 1990, que la bonne solution consistait à passer aux négociations politiques et au processus électoral », a également déclaré Antonio Navarro Wolff, évoquant le retour de la Colombie à une vie pacifique après l'accord avec le M19 pour déposer les armes.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Décès de Fidel Castro (20)

    Lire aussi:

    La fin d'une époque: Fidel Castro, le père de la révolution cubaine, est mort
    Mort de Fidel Castro: les réactions des dirigeants mondiaux affluent
    Poutine: Fidel «restera pour toujours dans le cœur des Russes»
    Tags:
    attentat, interlocuteur, processus de paix, révolution, guérilla, Mouvement du 19 avril (M19), FARC, Sputnik, Fidel Castro, Antonio Navarro Wolff, Cuba, Amérique latine, Colombie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik