Ecoutez Radio Sputnik
    L’ex-président yéménite demande à l’Onu la permission de rendre hommage à Castro

    L’ex-président yéménite demande à l’Onu la permission de rendre hommage à Castro

    © Sputnik . Alexey Druzhinin
    International
    URL courte
    3111
    S'abonner

    L’ancien président yéménite, sanctionné par le Conseil de sécurité de l’Onu, s’est adressé à l’organisation internationale pour qu'elle lui permette de voyager à Cuba afin de rendre hommage à Fidel Castro.

    Ali Abdallah Saleh, l'ancien président yéménite, a prié le Conseil de sécurité de l’Onu de lui permettre de visiter Cuba pour rendre hommage au leader de la révolution cubaine Fidel Castro, relate l’agence Reuters.

    Le Conseil de sécurité de l’Onu a infligé des sanctions contre le Yémen en 2014. La liste des personnes visées par les sanctions comprend notamment l’ancien président du pays Ali Abdallah Saleh et deux leaders des rebelles chiites Houthis, Abdullah Yahya al-Hakim et Abdul Al-Houthi. Ils ont été accusés « de menace à la paix et d'entrave au processus de développement politique ». 

    « Le président Ali Abdallah Saleh a demandé au Conseil de sécurité de l’Onu de lui accorder la permission de voyager à Cuba pour rendre visite à la famille de Fidel Castro à l’occasion du décès de l’icône de la révolution cubaine, dernier héros du XXe siècle et pionnier des mouvements de libération qui luttait contre l'impérialisme et le féodalisme rétrograde », lit-on dans le communiqué du Parti du Congrès général du peuple publié sur sa page Facebook.

    Selon l’agence, la requête doit être approuvée par 15 membres du comité qui traite des questions concernant les sanctions contre le Yémen au sein du Conseil de sécurité de l’Onu.

    L’ancien président yéménite est le champion du mouvement houthi Ansar Allah [Les partisans de Dieu, ndlr]. La phase active du conflit entre les rebelles et le gouvernement yéménite continue depuis 2014. Le gouvernement est soutenu par l’aviation et l’infanterie de la coalition arabe menée par l’Arabie saoudite.

    Des mouvements de contestation houthis, organisation armée zaydite, en référence au zaydisme, une branche du chiisme majoritaire chez les chiites yéménites, se font entendre à l'encontre du gouvernement depuis 2004.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Le cessez-le-feu violé au Yémen une heure après son entrée en vigueur
    Yémen: troisième tir de missiles contre un destroyer US
    15 civils tués dans des frappes de la coalition arabe au Yémen
    Yémen: le Pentagone prône le cessez-le-feu et continue de fournir des armes à Riyad
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik