Ecoutez Radio Sputnik
    Damas

    Selon Damas, la déclaration d’Erdogan confirme l’agression turque contre la Syrie

    © Sputnik. Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    945440495

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré hier à Istanbul que la Turquie était entrée en Syrie pour en finir avec le règne du tyran el-Assad, provoquant une grande surprise dans nombre de capitales.

    Selon une déclaration du ministère syrien des Affaires étrangères, l'intention de renverser le dirigeant syrien Bachar el-Assad annoncée par le président de la Turquie Recep Tayyip Erdogan confirme qu'il s'agit d'une « agression turque » sur le territoire de la Syrie.

    « La déclaration d'Erdogan sur l'objectif de l'agression turque en Syrie a mis fin à son mensonge et a démontré que cette agression sur le territoire syrien n'était rien d'autre que le résultat d'ambitions et d'illusions », stipule la déclaration du ministère syrien.

    Le président turc a déclaré hier dans son intervention au symposium de la Plateforme interparlementaire de Jérusalem que l'armée turque avait engagé une opération militaire en Syrie pour mettre un terme au mandat du président de la Syrie Bachar el-Assad.

    Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a indiqué dans son commentaire de la déclaration de M. Erdogan qu'elle était tout à fait nouvelle et en discordance avec les propos précédents, en précisant que seules les troupes russes étaient autorisées à être présentes dans le pays.

    Une source de ria.ru au sein de l'administration turque estime que les propos du président Erdogan ne doivent pas être pris au pied de la lettre.

    « Cette déclaration faite par le président hier ne doit pas être interprétée littéralement. J'espère que l'incompréhension (avec la Russie) à laquelle elle a donné lieu sera surmontée rapidement », a dit la source, ajoutant que seuls des hauts dirigeants turcs pouvaient fournir des commentaires officiels sur la déclaration d'Erdogan.

    Depuis le 24 août, les militaires turcs mènent l'opération terrestre Bouclier de l'Euphrate dans le nord de la Syrie qui vise à lutter contre le groupe terroriste Daech.

    L'armée d'Erdogan a pris le contrôle de la ville frontalière de Jerablus, dans le nord de la Syrie, et poursuit son offensive dans le sud-ouest du pays. Le but de la mission, d'après M. Erdogan, est de chasser les terroristes de ce territoire de 5 000 kilomètres carrés afin d'y créer des zone sécurisées pour les réfugiés.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

     

    Lire aussi:

    Vladimir Poutine évite une guerre entre la Syrie et la Turquie
    La Turquie appelle la Russie à maintenir le dialogue sur la Syrie malgré les divergences
    Les enjeux de la Turquie en Syrie en mutation permanente
    Tags:
    agression, Bouclier de l'Euphrate (opération militaire turque), Bachar el-Assad, Recep Tayyip Erdogan, Dmitri Peskov, Turquie, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik