Ecoutez Radio Sputnik
    Europe, gare à toi, les Ukrainiens sont déjà déçus!

    Europe, gare à toi, les Ukrainiens sont déjà déçus!

    © Sputnik. Alexandr Maksimenko
    International
    URL courte
    1831051224

    L’Union européenne a intérêt à bien réfléchir avant de «commettre une erreur historique», prévient la Rada suprême. Elle déplore également que les Ukrainiens, qui sont les «vrais Européens», se sentent déçus et délaissés par une UE qui n’a pas toujours réalisé ses multiples promesses faites à Kiev.

    La Rada suprême, parlement ukrainien, déclare que les Ukrainiens sont déçus par la perspective d'une intégration européenne car l'Union européenne n'a toujours pas accordé au pays le régime sans visas et n'a pas ratifié l'accord d'association de l'Ukraine avec l'UE.

    « L'UE freine de façon éhontée la mise en œuvre du régime sans visas ainsi que la ratification complète de l'accord. Est-ce qu'ils sont conscients, à Bruxelles, à Paris, à Berlin et dans les autres capitales, des risques que représente la perte de confiance des Ukrainiens en l'UE ? Aujourd'hui, le fait que les Ukrainiens auront ou non confiance en l'Union européenne dépend de la France et de l'Allemagne. Les principaux pays européens, j'en suis sûre, n'ont pas le droit de commettre une erreur historique », a écrit sur sa page Facebook la vice-présidente de la Rada suprême Irina Gerashchenko.

    Elle n'a pas non plus manqué d'évoquer l'impact négatif exercé par la Russie à l'encontre du peuple ukrainien, soulignant que les Ukrainiens étaient « les vrais Européens ».
    Irina Gerashchenko estime ainsi qu'à l'heure actuelle, « les Ukrainiens font face au régime totalitaire russe, ils démontrent toutefois tous les jours leur engagement envers les principes européens et sont les vrais Européens sur le continent ».

    Le 24 novembre, le président du parlement européen Martin Schulz a déclaré que l'UE n'avait toujours pas accordé à l'Ukraine le régime sans visas en raison de la position de pays tels que la France, la Belgique, la Hongrie, l'Italie et l'Allemagne.

    Ukraine. Tirs de fusées. Archive photo
    © AP Photo/ Andrei Kanyshchev
    Fin octobre, le président ukrainien Piotr Porochenko a annoncé que tous les documents nécessaires pour que l'UE accorde à Kiev un régime sans visas seraient signés et ratifiés par le parlement européen avant le 24 novembre, ce qui n'a d'ailleurs pas été fait.

    Depuis 2009, l'Ukraine participe au programme Partenariat oriental de l'UE. En 2014, Kiev et Bruxelles ont signé un accord d'association. Toutefois, Bruxelles reste réticent pour l'instant sur une adhésion éventuelle de Kiev à l'UE, qui était l'une des promesses du président ukrainien lors de sa campagne présidentielle de 2014.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Kiev prêt à accueillir des réfugiés pour accélérer le régime sans visas avec l’UE?
    Le Conseil de l’UE favorable au régime sans visas avec l’Ukraine
    Juncker recadre Erdogan sur le régime sans visas pour les Turcs
    UE: pas de régime sans visas avec la Turquie en 2016
    Tags:
    régime sans visas, Accord d'association Ukraine-UE, Rada suprême, Europe, France, Ukraine, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • grandloup74
      Sont ils à ce point idiots pour comprendre que les peuples européens - contrairement à leurs gouvernements félons- ne veulent pas de tarés nazis parmis eux ??? On a assez de malades mentaux et d'immigrés illegaux, inutile de rajouter des fachistes avides de sang ! L'europe ne doit devenir un second Donbass !
    • hennauxjean
      Les Ukrainiens semblent toujours pas avoir compris qu'être intégré dans l'Union Européenne n'est pas un dû, un salaire résultant d'une attitude provocante, belliqueuse et dangereuse envers son grand voisin de l'Est (au risque de provoquer un conflit mondial), mais est le fruit d'un assainissement de ses pratiques politiques économiques et de management... en 10 mots ", Un européen est plus attaché au B.I.P qu'au P.I.B."
    • Black Dog
      L'Ukraine n'est pas encore membre de l'UE et déjà elle veut la commander! Dis donc ça promet!
    • louisjulia220
      Poro leur avait promis "une pluie d'or", mais sans leur dire qu'il pensait à celui qui tomberait dans les poches des politiciens de Kiev exclusivement: Yatseniouk, qui est retourné dans sa vraie patrie, les USA, vient d'acheter 28 vills à Miami. Poro est trois fois plus riche qu'avant son élection.
      Quant aux Ukrainiens...
      30/11/2016 La première "marche des casseroles vides" avait eu lieu à Kiev juste au début de Maïdan. La seconde a eu lieu à Kiev le 28/11/2016.
      pbs.twimg.com/media/CyUmufGXgAAXCqt.jpg
      Deux ans pour en arriver à cela, avec des casseroles encore plus vides qu'alors.
      22/11/2016 Hausse des prix en Ukraine avant et après Maïdan
      pbs.twimg.com/media/Cx2p4E6XAAAwr5S.jpg (infographie de l'institut ukrainien des statistiques)
      11/11/2016 : Après trois ans de "liberté": pbs.twimg.com/media/Cw_sirxXUAEgZCP.jpg
      "Yanoukovitch, salopard, reviens!"
      Images d'Ukraine 2016. La misère comme en Russie dans les années 90, sous Eltsine et les dépeceurs de la Russie..
      www.facebook.com/krotiklll/videos/1351742748194059
    Afficher les nouveaux commentaires (0)

    Grands titres

    • Alexeï Pouchkov

      Quoique la propagande existe dans les médias occidentaux, dont certains rappellent parfois la Pravda du temps de l’URSS, les élites politiques européennes préfèrent en faire porter le chapeau à la presse russe qui présente une vérité gênante et un point de vue alternatif, d’après un sénateur russe qui a accordé une interview en français à Sputnik.

      473192
    • Le «Daechstan» syrien, est-il bien réel?

      Le terme «Daechstan» proposé par Jean-Marc Ayrault, a déjà fait couler beaucoup d'encre et a fait également l'objet d'un entretien de Sputnik avec Gérard Bapt, député du Parti socialiste (PS) et président du Groupe d'amitié France-Syrie.

      5881
    • Spitak : après le séisme

      À 11h41, le 7 décembre 1988, la région nord-ouest de l’Arménie a été dévastée par un fort séisme. En 30 secondes la ville de Spitak a été détruite.

      2401
    • Des tonnes d’agrumes en don aux habitants d’Alep-Est

      Les fermiers syriens de Lattaquié ont envoyé à Alep un convoi de camions chargés d’agrumes. Ces fruits sont destinés aux civils et aux soldats qui tiennent tête aux extrémistes.

      71567
    • Hagi Hassan Brita

      Brita Hagi Hassan est en visite à Paris depuis dix jours. Qui est celui que l’on présente comme le maire d’Alep, invité par des associations et reçu au Quai d’Orsay ? Est-il en train de "circuler entre différentes capitales pour essayer de continuer sa propagande » comme l'estime Gérard Bapt interrogé par Sputnik?

      212325
    • Le président sortant des Etats-Unis Barack Obama

      Barack Obama a reconnu que son pays était impliqué dans l'apparition du groupe État islamique. Cette idée a déjà été énoncée par le président syrien Bachar el-Assad et d'autres hommes politiques, y compris le successeur d'Obama Donald Trump.

      6610153