Ecoutez Radio Sputnik
    Le message annuel de Vladimir Poutine à l'Assemblée fédérale

    Poutine: «Les leçons de la guerre froide ont été vaines»

    © Sputnik. Ruslan Schumakov
    International
    URL courte
    Message annuel de Vladimir Poutine à l'Assemblée fédérale (2016) (9)
    142110382

    Déplorant que «les leçons de la guerre froide ont été vaines», le président russe Vladimir Poutine a dénoncé l’état actuel du dialogue international, avant d’ajouter que la Russie était prête à participer à la création d’un système stable des relations internationales du XXIe siècle.

    « Nous sommes déterminés à dialoguer sur un pied d'égalité, à établir des principes de justice et de respect mutuel dans les relations internationales. Nous sommes prêts à une discussion sérieuse au sujet de la création d'un système stable des relations internationales du XXIe siècle. Malheureusement, à cet égard, les décennies écoulées depuis la fin de la guerre froide ont été vaines », a déclaré M. Poutine lors de son message annuel à l'Assemblée fédérale.

    Il a également noté que la Russie préconisait « la sécurité, les perspectives de développement, le respect du droit international et la diversité du monde, non seulement pour quelques-uns, mais pour tous les pays et les peuples. »

    Le message annuel du président russe à l'Assemblée fédérale porte sur les questions centrales de la politique nationale et étrangère de la Russie. Par tradition, hormis les députés de la Douma et les sénateurs du Conseil de la Fédération, sont invités les représentants du pouvoir législatif et judiciaire, les dirigeants des régions, d'autres hauts représentants et des médias.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Message annuel de Vladimir Poutine à l'Assemblée fédérale (2016) (9)

    Lire aussi:

    La Grèce dit Non à la «guerre froide» contre Moscou
    Leçons de la guerre froide: les USA feraient mieux de revoir leur politique nucléaire
    Snowden 2.0: «Les gens ont un intérêt à créer une guerre froide avec les Russes»
    Tags:
    dialogue politique, dénonciation, dialogue, guerre froide, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • bea33
      L'Otan est un produit de la guerre froide qui perdure et n'a plus sa raison d'être dans le monde d'aujourd'hui ! Ces relents de Maccarthysme pourrissent les médias et les visions saines. Trop d'institutions mondiales et européennes n'ont pas évolué dans le bon sens.
    Afficher les nouveaux commentaires (0)

    Grands titres

    • Alexeï Pouchkov

      Quoique la propagande existe dans les médias occidentaux, dont certains rappellent parfois la Pravda du temps de l’URSS, les élites politiques européennes préfèrent en faire porter le chapeau à la presse russe qui présente une vérité gênante et un point de vue alternatif, d’après un sénateur russe qui a accordé une interview en français à Sputnik.

      473193
    • Le «Daechstan» syrien, est-il bien réel?

      Le terme «Daechstan» proposé par Jean-Marc Ayrault, a déjà fait couler beaucoup d'encre et a fait également l'objet d'un entretien de Sputnik avec Gérard Bapt, député du Parti socialiste (PS) et président du Groupe d'amitié France-Syrie.

      5884
    • Spitak : après le séisme

      À 11h41, le 7 décembre 1988, la région nord-ouest de l’Arménie a été dévastée par un fort séisme. En 30 secondes la ville de Spitak a été détruite.

      2401
    • Des tonnes d’agrumes en don aux habitants d’Alep-Est

      Les fermiers syriens de Lattaquié ont envoyé à Alep un convoi de camions chargés d’agrumes. Ces fruits sont destinés aux civils et aux soldats qui tiennent tête aux extrémistes.

      71569
    • Hagi Hassan Brita

      Brita Hagi Hassan est en visite à Paris depuis dix jours. Qui est celui que l’on présente comme le maire d’Alep, invité par des associations et reçu au Quai d’Orsay ? Est-il en train de "circuler entre différentes capitales pour essayer de continuer sa propagande » comme l'estime Gérard Bapt interrogé par Sputnik?

      212326
    • Le président sortant des Etats-Unis Barack Obama

      Barack Obama a reconnu que son pays était impliqué dans l'apparition du groupe État islamique. Cette idée a déjà été énoncée par le président syrien Bachar el-Assad et d'autres hommes politiques, y compris le successeur d'Obama Donald Trump.

      6610153