Ecoutez Radio Sputnik
    Google Maps prouvent la hausse de la criminalité migratoire en Allemagne

    Google Maps prouvent la hausse de la criminalité migratoire en Allemagne

    © Photo. XY-Einzelfall
    International
    URL courte
    Crise migratoire en Allemagne (42)
    438213

    Le crime règne autour des centres d’accueil en Allemagne, comme le prouvent les statistiques interactives en ligne des cartes Google.

    Le groupe d'activistes allemands XY-Einzelfall a utilisé le service en ligne Google Maps pour établir d'une manière nette et claire le lien entre emplacements des centres d'accueil pour migrants illégaux et augmentation des agressions sexuelles contre les Allemandes à travers tout le pays, indique le site d'information JournalistenWatch.

    « Nous avons décidé de dresser cette carte sur fond de silence total des médias allemands, qui se limitent à sélectionner des faits, et ne présentent pas le désastre dans son entièreté », a déclaré le représentant de XY-Einzelfall dans une interview accordée à Sputnik.

    ​Selon lui, la seule personne intéressée par leur initiative sans justifier sur place la situation détériorée est Rainer Wendt, chef du syndicat de la police allemande (DPolG), tandis que l'objectif premier des activistes consistait à informer les Allemands du danger, provoqué par la politique migratoire d'Angela Merkel.

    « Prouver une théorie ou analyser les faits, ce n'est pas vraiment notre but. (…) Nous voulons démontrer, à quel point Mme Merkel a fait changer le pays, que les Allemandes sont menacées non seulement à Cologne, mais à travers tout le pays. Et c'est pareil pour les enfants et les personnes âgées », a souligné le militant, évoquant en particulier le récent viol et meurtre d'une fille dans la ville de Fribourg-en-Brisgau, commis par un migrant.

    Cet incident criant est néanmoins passé presque inaperçu dans les médias allemands.

    Les repères sur Google Maps établissent que 476 crimes ont été commis aux alentours de centres d'accueil pour migrants illégaux.

    De son côté, un représentant officiel de la police allemande a répondu aux questions de Sputnik, se restreignant à noter que tous les cas présents sur Google Maps devaient être étudiés. D'après XY-Einzelfall, les forces de l'ordre devraient être évidemment au courant de ces crimes.

    « Google Maps offre à chacun la possibilité de marquer les endroits exacts des crimes survenus. Les informations sur ces crimes sont recueillies d'après les publications dans les médias locaux. À première vue, on voit un certain lien entre les installations des migrants et les crimes figurant sur les cartes. Par contre, il reste à vérifier, si ces données pourraient être utilisées pour dresser des bilans de criminalité officiels », a-t-il indiqué.

    Selon la police, il s'agit d'abord d'un projet privé, dont elle ignore la méthodologie et les instaurateurs, et qui fait circuler des informations collectées sur les réseaux sociaux.

    En 2015, l'Allemagne avait accueilli 890 000 candidats à l'asile, un record. Ce flux a soumis l'administration allemande à une forte pression et a retourné une partie de l'opinion contre la chancelière.

    Avec la fermeture de la route des Balkans menant de Grèce en Allemagne et la signature d'un accord controversé entre l'UE et la Turquie en mars, dont Mme Merkel a été la cheville ouvrière, le nombre de nouveaux arrivants a nettement baissé. Sur les neuf premiers mois de 2016, l'Allemagne a accueilli 213 000 candidats à l'asile.

    Depuis le début de l'année 2016, le taux de criminalité a augmenté de 40 % en Allemagne.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Crise migratoire en Allemagne (42)

    Lire aussi:

    En 2016, l'Allemagne accueillera trois fois moins de migrants qu'en 2015
    L'Allemagne rapatriera 100.000 demandeurs d'asile en 2016
    Des Allemands manifestent sur la Porte de Brandebourg contre les migrants
    Tags:
    crime organisé, centre d'accueil, activistes, crise migratoire, police, Google Maps, JournalistenWatch, XY-Einzelfall, Sputnik, Rainer Wendt, Angela Merkel, Fribourg-en-Brisgau (Allemagne), Cologne, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik