International
URL courte
14123
S'abonner

Pour garder son accès au marché intérieur européen, le Royaume-Uni devra respecter des conditions très strictes. Des conditions qui rappellent à s'y méprendre les critères d'adhésion à l'espace Schengen... Londres restera-t-il dans l'UE sans y être?

L'accès du Royaume-Uni au marché européen après le Brexit doit être soumis au respect de quatre conditions fondamentales, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel.

« Quatre droits essentiels doivent être garantis — la liberté de circulation des personnes, la liberté du commerce extérieur, la liberté d'échanger des services et la liberté des flux financiers », a indiqué la chancelière intervenant à au congrès du parti Union chrétienne-démocrate (CDU) qui se déroule à Essen.

« C'est seulement à cette condition que l'accès au marché intérieur (de l'UE, ndlr) sera ouvert, cela doit constituer un point incontournable dans les négociations avec la Grande-Bretagne », a souligné Mme Merkel, ajoutant qu'un possible affaiblissement du marché européen provoqué les conséquences du Brexit était contraire « tant aux intérêts allemands qu'à ceux de l'ensemble européen ».

Le 23 juin, les Britanniques se sont prononcés par référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni au sein de l'UE. A l'issue de ce scrutin, 51,9% des britanniques ont voté pour la sortie de l'UE.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Fuite d'un rapport: Theresa May «n'a pas de plan» pour assurer le Brexit...
Un chat se réveille confus entre les pattes d’un golden retriever – vidéo
Benalla qualifie de «catastrophique» l’exfiltration de Macron d’un théâtre parisien
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Tags:
Angela Merkel, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik