International
URL courte
Bombardement d'un hôpital mobile russe à Alep (11)
17432
S'abonner

Le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon a condamné l'attaque contre l'hôpital mobile russe à Alep, en Syrie, qui a fait deux morts parmi le personnel médical le 5 décembre. Selon lui, les attaques visant les médecins doivent être considérées comme des crimes de guerre.

Le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon condamne l'attaque contre l'hôpital mobile russe dans la partie occidentale d'Alep, en Syrie, qui a fait deux morts parmi le personnel médical, a annoncé mardi le porte-parole du secrétaire général, Stéphane Dujarric, lors d'un point presse.

Selon le secrétaire général, les attaques visant les médecins doivent être considérés comme des crimes de guerre et les établissements médicaux et leurs employés doivent être protégés par le droit international.

Les terroristes ont attaqué lundi un hôpital militaire mobile russe déployés à Alep. L'explosion d'un obus a tué une femme qui travaillait dans le centre médical et a blessé deux autres employés. Une autre salariée a plus tard succombé à ses blessures.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Dossier:
Bombardement d'un hôpital mobile russe à Alep (11)

Lire aussi:

Hôpital bombardé à Alep: MSF déplore la mort des médecins russes
Moscou: l'attaque contre l'hôpital d'Alep était planifiée
L'infirmière russe blessée lors d'un bombardement à Alep est décédée
Arrêtés en possession d’armes, deux agents de la DGSE mis en examen à Paris pour un projet de meurtre
Tags:
hôpital mobile, bombardements, Ban Ki-moon, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook