International
URL courte
5250
S'abonner

Le président italien Sergio Mattarella a accepté la démission du premier ministre Matteo Renzi ce mercredi soir.

La démission du président du Conseil des ministres Matteo Renzi suite au rejet massif de sa réforme constitutionnelle a été acceptée mercredi 7 décembre par le chef d'État italien Sergio Mattarella, a annoncé le secrétaire général du bureau du premier ministre Ugo Zampetti.

M. Renzi est arrivé au palais le palais du Quirinal, résidence présidentielle en Italie, à 19h00 heure, la rencontre a duré 40 minutes.

Sur sa page Twitter, M. Renzi a écrit à l'approche de la réunion:

« La loi sur le budget est approuvé. La démission officielle est fixée à 19h00. Merci à tout le monde et vive l'Italie! ».

Selon Nicolas Bay, secrétaire général du Front national et député européen, le « non » au premier ministre est aussi le rejet des élites qui ont été sourdes aux exigences du peuple.

Déjà avant sa démission, le public s'est mis à deviner:

Le premier ministre italien Matteo Renzi a annoncé lundi matin sa démission après le rejet massif de sa réforme constitutionnelle. Lors du référendum, la réforme constitutionnelle proposée par Renzi a été rejetée par 59,11 % des électeurs, contre seulement 40,89 % des suffrages pour le « oui ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

En Italie, tout ne fait que commencer avec la démission de Renzi
Italie: démission de Renzi après le «non» au référendum
Matteo Renzi, cet empêcheur de danser en rond entre Angela Merkel et François Hollande
Tags:
premier ministre, démission, Matteo Renzi, Sergio Mattarella, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook