Ecoutez Radio Sputnik
    Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères

    Iran: les USA tireront profit de l’accord sur le nucléaire

    © AP Photo / Petr David Josek
    International
    URL courte
    280

    Téhéran estime que Washington pourrait tirer du profit du maintien du Plan d'action global conjoint sur le nucléaire iranien (JCPOA) visant à lever les sanctions contre l'Iran et l’obligeant à restreindre son programme nucléaire à long terme.

    Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a déclaré que le maintien du Plan d'action global conjoint sur le nucléaire iranien (JCPOA) répondait aux intérêts des Etats-Unis et de la communauté internationale.

    Le président américain nouvellement élu Donald  Trump a pourtant à maintes reprises critiqué l'accord sur le programme nucléaire iranien lors de ses discours de campagne.

    En particulier, M.  Trump a qualifié l'accord de «  catastrophe qui pourrait conduire à  un holocauste nucléaire  » et a promis, une fois élu président, d'y mettre fin.

    L'investiture de M.  Trump étant fixée au 20 janvier, les représentants de  l'Iran  cherchent par tous les moyens à empêcher  le retrait  des États-Unis  de l'accord.

    «  Je crois qu'il est dans l'intérêt des États-Unis, ainsi que d'autres pays de la communauté internationale, de respecter cet accord multilatéral  », a expliqué le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif lors d'une visite au Japon.

    Le 1er décembre, le Sénat américain a voté une prolongation de dix ans des sanctions contre l'Iran, qui interdisent notamment aux sociétés américaines de faire du commerce avec Téhéran. Les restrictions actuelles devaient expirer fin d'année. La mesure doit être encore signée par le président sortant Barack Obama.

    Suite à la décision du Sénat, l'ayatollah Ali Khamenei a déclaré que la prolongation des sanctions violait l'accord nucléaire existant.

    Abordant le sujet des sanctions, Mohammad Javad Zarif a soutenu ce point de vue et a souligné que l'Iran n'avait pas l'intention de faire des concessions unilatérales pour obtenir la levée des sanctions. Selon le diplomate, le pays continuera à poursuivre une politique étrangère indépendante.

    «  Les sanctions vont nous faire du mal mais elles ne nous feront pas plier  », a martelé le ministre.

    L'Iran a conclu le 14 juillet 2015 avec les grandes puissances un accord destiné à garantir la nature strictement pacifique de ses activités nucléaires contre une levée d'une grande partie des sanctions internationales, progressivement mise en œuvre depuis janvier.

    Les responsables iraniens dénoncent régulièrement l'attitude des Américains qui auraient levé les sanctions «  sur le papier  », mais pas dans les faits.

    Le Plan global d'action conjoint (JCPOA) est un accord signé à Vienne, en Autriche, le 14 juillet 2015, par les huit parties suivantes  : les pays du P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies  : les États-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne), ainsi que l'Union européenne et la République islamique d'Iran.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le  lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L’United Against Nuclear Iran, le plus grand lobby actif contre l'Iran aux USA
    La Russie construira pour l'Iran 5 plateformes de forage et 6 réacteurs nucléaires
    La Russie construira huit réacteurs nucléaires en Iran
    Un avion fait un amerrissage d’urgence devant des vacanciers abasourdis aux USA – vidéo
    Tags:
    sanctions, nucléaire, Mohammad Javad Zarif, Donald Trump, États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik