Ecoutez Radio Sputnik
    Les Etats-Unis sont coupables d’agression contre le Vietnam

    Diether Dehm, rebelle dans l’âme et critique éternel de Washington

    © Photo : East News/KEYSTONE Pictures USA)/ eyevine
    International
    URL courte
    391

    D'après un récent sondage de Sputnik.Opinions, 69% des Allemands ont répondu par la négative à la question de savoir si les États-Unis avaient réussi à assumer le rôle de leader mondial en restant la seule superpuissance après l'effondrement de l'Union soviétique en 1991.

    Le député Die Linke du Bundestag allemand Diether Dehm en est convaincu plus que bien autres.

    « Toute ma vie je me suis battu contre les États-Unis dans leur rôle de gendarme du monde », dit le député de 66 ans.

    L'explication de la position critique des Allemands à l'égard des États-Unis, selon lui, est sur la surface. Quant à lui, il rappelle qu'il avait protesté contre la guerre du Vietnam dès l'âge de 17 ans, à Francfort. Alors président des étudiants socialistes, lui et Rudi Dutschke avaient occupé le consulat américain et hissé un drapeau du Front national de libération du Sud Vietnam.

    « J'ai gardé cet esprit rebelle jusqu'à aujourd'hui, d'autant plus que l'entêtement de la vieillesse s'y a ajouté », dit Diether Dehm.

    Monument aux soldats américains ayant participé à la guerre du Vietnam
    © Sputnik. Vladimir Fedorenko
    Pour ce qui est des résultats du sondage Sputnik, il dit que cette vision des États-Unis par les Allemands lui procure de la joie, « même s'il y a parmi eux des gens qui s'en tiennent à des positions de la droite ou chauvines ».

    D'autre part, il y a beaucoup de choses aux États-Unis qui sont liées à Bruce Springsteen, Bob Dylan, Pete Seeger et Martin Luther King et que M. Dehm apprécie beaucoup, notamment en tant que musicien et compositeur à succès. Pour lui, c'est une « autre Amérique ».

    « Si l'humanité commence à se réveiller lentement et à comprendre que jusqu'à présent les missions étrangères des États-Unis n'ont conduit qu'à la déstabilisation dans le monde et ont été menées au détriment des gens ordinaires, cela veut dire que nous avons gagné beaucoup », se félicite Diether Dehm.

    En conclusion, cet opposant de longue date au « gendarme du monde » accepte que celui-ci coopère avec la Russie et l'UE afin de repousser l'État islamique.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Vietnam: 40 ans après la guerre, charge du premier ministre contre les USA
    Les USA n'ont pas su assumer le rôle de leader mondial après la chute de l'URSS
    Steinmeier: le rôle de gendarme du monde échappe aux USA
    Tags:
    gendarme du monde, Guerre du Vietnam (1955-1975), Rudi Dutschke, Diether Dehm, Vietnam, Francfort-sur-le-Main, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik