International
URL courte
28134
S'abonner

Les États-Unis ont décidé de lever l’embargo sur la livraison des armes aux rebelles en Syrie, tout en sachant bien que ces armes peuvent se retrouver dans de mauvaises mains, notamment celles des djihadistes de l’État islamique.

Le président américain Barack Obama a levé les restrictions sur l'aide militaire aux rebelles en Syrie bien qu'il soit impossible de garantir que les armes livrées aux opposants syriens dits « modérés » ne tombent pas entre les mains des terroristes de l'État islamique (Daech), a admis le porte-parole du département d'État, Mark Toner.

« Bien que notre soutien aux rebelles soit effectué sous une surveillance très serrée, on ne pourra jamais garantir, et nous en avons déjà parlé auparavant, que l'équipement et l'aide ne changent pas de mains. Il serait difficile pour quelqu'un de l'affirmer en toute confiance », a déclaré le diplomate devant les journalistes.

Il n'a toutefois pas donné de réponse explicite sur ce qui se produirait avec les armes livrés aux opposants syriens après la défaite de Daech. Par ailleurs, les terroristes ont déjà manifesté à plusieurs reprises qu'ils étaient en possession d'armes américaines.

L'analyste géopolitique Patrick Henningsen a déclaré en amont dans une interview à RT que par leurs livraisons d'armes, les États-Unis essayaient de torpiller le processus de règlement de la crise en Syrie.

Il est en effet significatif que la décision du président américain sortant Barack Obama de lever l'embargo sur les livraisons d'armes tombe au moment précis où les troupes gouvernementales syriennes ont libéré la quasi-totalité de la ville d'Alep, en chassant les djihadistes.

Bien des observateurs constatent que les États-Unis continuent de vendre des armes sans être souvent sûrs de leur destination et que dans ce cas précis, l'administration américaine ne fait que prolonger la guerre en Syrie en entravant son dénouement. En levant l'embargo sur les livraisons d'armes à l'opposition, les Américains aggravent encore plus la situation alors qu'elle est en train de se clarifier depuis la chute d'Alep-Est, relèvent des experts.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Lavrov: les livraisons d’armes US en Syrie influeront peu sur la situation à Alep
Kremlin: la décision des USA d’envoyer des armes en Syrie est une menace globale
Levée des restrictions sur les livraisons d’armes en Syrie: les USA s’expliquent
Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995
Tags:
porte-parole, livraisons d'armes, terrorisme, djihadisme, Département d'Etat des Etats-Unis, chaîne de télévision russe RT, Etat islamique, Patrick Henningsen, Mark Toner, Washington, Alep, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook