Ecoutez Radio Sputnik
    Election présidentielle US du 8 novembre

    «Piratage russe» durant la présidentielle US: la CIA devra revoir sa copie

    © REUTERS / David Gray
    International
    URL courte
    26361
    S'abonner

    Le Bureau du directeur national du renseignement (Odni) n’a pas appuyé les accusations «gratuites» de la CIA selon lesquelles la Russie aurait cherché à faire élire le candidat républicain Donald Trump à l'élection présidentielle américaine.

    Le Bureau du directeur national du renseignement (Odni), chargé de chapeauter les travaux de 17 agences américaines de renseignement, a infirmé les conclusions de la CIA sur une ingérence présumée de la Russie dans l'élection présidentielle du 8 novembre, a-t-on appris lundi auprès de trois sources proches du dossier.

    Si l'Odni ne conteste pas l'analyse de la CIA, il n'appuie pas pour autant ses conclusions, jugeant que l'agence manque de preuves pour étayer ses accusations, relate Reuters.

    Les conclusions auxquelles la CIA est parvenue sont « un jugement fondé sur le fait que des entités russes ont piraté les démocrates et les républicains mais que seules les informations concernant les démocrates ont été divulguées », a indiqué l'une des trois sources.

    « L'argument est mince pour étayer un jugement analytique », a ajouté la source.

    Le sénateur républicain John McCain a exprimé lundi la même thèse, soulignant qu'aucune information ne venait confirmer que les attaques russes étaient destinées à influencer le cours de l'élection présidentielle. « Mais rien ne permet de dire que ces attaques étaient destinées à influencer le résultat et c'est pour cela qu'il faut ouvrir une enquête parlementaire », a-t-il dit à Reuters.

    Citant des responsables américains au fait de l'affaire, le Washington Post a écrit vendredi que les agences du renseignement avaient identifié des individus liés au gouvernement russe responsables du piratage de milliers de courriels du Comité national démocrate et du président de campagne d'Hillary Clinton, John Podesta. Ces courriels auraient ensuite été envoyés à l'organisation WikiLeaks, qui les a publiés pendant la campagne.

    Rappelons que le gouvernement américain a, sans jamais fournir la moindre preuve, formellement accusé la Russie en octobre d'avoir conduit des attaques informatiques contre les organisations politiques américaines avant l'élection du 8 novembre. Le président russe Vladimir Poutine a toutefois nié toute implication de la Russie, qualifiant toutes accusations de la part de Washington d'« hystérie électorale ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Un journal chinois menace Trump pour son refus de reconnaître la «Chine unique»
    Donald Trump et la météo portent un double coup au constructeur du F-35
    Intervention de Moscou dans les élections US? «Ridicule», selon Trump
    Tags:
    Bureau du directeur du renseignement national (ODNI) américain, présidence, piratage, élections, CIA, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik