International
URL courte
10912
S'abonner

Longtemps soupçonnée d'afficher des positions extrémistes, la petite fille de l'ancien dictateur fasciste semble chercher à mettre de l'eau dans son vin en rejoignant la fraction centre-droit du Parlement européen.

Longtemps soupçonnée d'afficher des positions extrémistes, la petite fille de l'ancien dictateur fasciste semble chercher à mettre de l'eau dans son vin en rejoignant la fraction centre-droit du Parlement européen.

Selon le journal Politico, qui cite une résolution du PE, Mme Mussolini fait désormais partie du groupe du Parti populaire européen (PPE; centre-droit), qui détient 211 sièges au sein du Parlement.

Âgée de 53 ans, Alessandra Mussolini a fondé son parti Action sociale (Azione Sociale; extrême-droite) en décembre 2003. En 2008, Action sociale a adhéré au Peuple de la liberté (PdL) de Silvio Berlusconi. Alessandra Mussolini a été élue députée européenne pour la 8e législature lors des élections de 2014 sur les listes du parti Forza Italia (ex-PdL).

Avant de se lancer en politique, la turbulente politicienne avait joué dans plusieurs films, dont le plus connu est Une journée particulière d'Ettore Scola. Elle était en outre apparue, à deux reprises, en couverture du magazine Playboy.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Berlusconi critiqué avoir fait l'éloge de Mussolini
L'extrême droite autrichienne favorable au renforcement des liens avec Moscou
Crise migratoire: l'extrême-droite va-t-elle y gagner?
Bracelet électronique et alerte sonore: ces outils étudiés par des sénateurs pour endiguer toute prochaine pandémie
Tags:
extrême-droite, députés, Action sociale, Parti populaire européen (PPE), Forza Italia, Parlement européen, Alessandra Mussolini, Silvio Berlusconi, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook