Ecoutez Radio Sputnik
    La Chine intercepte un drone sous-marin US en mer de Chine méridionale

    Drone US intercepté: Pékin qualifie de « battage » la réaction des USA

    © Photo. Youtube/25th Hour
    International
    URL courte
    23500
    S'abonner

    Le tollé soulevé par le Pentagone suite à l’interception de son drone sous-marin en mer de Chine méridionale n’aide pas à apporter une solution à l’incident, considère Pékin, d’autant plus que des contacts directs sur ce sujet sont en cours.

    Le ministère chinois de la Défense a qualifié de « battage » les actions des États-Unis qui ont suivi l'interception d'un drone sous-marin américain dans les eaux internationales en mer de Chine méridionale.

    « La Chine entretient des contacts directs avec les États-Unis sur ce sujet. Le battage que la partie américaine a soulevé de manière unilatérale est inacceptable et ne contribue pas au règlement du problème. Nous ne pouvons que le regretter », a souligné le département militaire chinois dans un communiqué.

    L'incident en question a eu lieu le jeudi 15 décembre au moment où le drone sous-marin US s'employait à recueillir des données scientifiques. L'engin était basé sur le navire océanographique Bowditch, situé au nord-ouest de la Baie de Subic. Les informations ont été rendues publiques par l'agence Reuters, citant une source militaire américaine anonyme.

    Le navire Bowditch avait jeté l'ancre à quelque 100 milles marins (185 km) du port de la Baie de Subic pour récupérer deux drones, mais un vaisseau chinois a saisi l'un d'eux.

    Suite à cet incident, le porte-parole du Pentagone, Peter Cook, a annoncé que le drone remplissait sa mission en conformité avec les normes du droit international et que son interception était « illicite ».

    Washington et Pékin ont des intérêts divergents en mer de Chine méridionale, tout comme leurs alliés dans la région, le litige territorial se poursuit depuis plusieurs années. Des revendications sur certaines zones situées en mer de Chine méridionale, notamment les îles Paracels et les îles Spratleys, riches en hydrocarbures, ont été émises par la Chine, Taïwan, le Vietnam, les Philippines, Brunei et la Malaisie.

    Pékin refuse de reconnaître la légitimité de la décision de la Cour permanente d'arbitrage de La Haye qui affirme que la Chine ne possède aucun droit historique sur la majorité des eaux stratégiques de la mer de Chine méridionale dans les limites de la ligne en neuf traits que Pékin a tracé, la démarcation délimitant une portion de la mer de Chine méridionale sur laquelle la Chine affirme détenir une souveraineté territoriale. La marine américaine continue de patrouiller la zone en dépit des protestations de Pékin.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Mer de Chine méridionale: Obama veut faire céder Pékin
    Manille s'inquiète de la présence accrue de navires chinois en mer de Chine méridionale
    Mer de Chine: Pékin rejette l'arbitrage de la CPA
    Tags:
    drones sous-marins, ministère chinois de la Défense, Pentagone, Mer de Chine méridionale, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik