Ecoutez Radio Sputnik
    l'ambassadeur russe Andreï Karlov assassiné en Turquie

    Ambassadeur russe assassiné: quand un journal US flirte avec les terroristes

    © Sputnik. Iliya Pitalev
    International
    URL courte
    La Main du Kremlin
    34356

    S’excuser pour avoir publié un article saluant l’assassinat de l’ambassadeur russe en Turquie et le qualifiant de «punition pour les crimes de guerre commis par Vladimir Poutine»? Inutile, selon le journaliste du New York Daily News. Manque élémentaire de politesse ou soutien au terrorisme assumé de la part de son auteur?

    Le journaliste américain Gersh Kuntzman a refusé de s'excuser pour son article sur l'assassinat de l'ambassadeur russe en Turquie, dans lequel il justifiait le meurtre d'Andreï Karlov,  en le comparant à un nazi, invitait ses lecteurs à ne pas pleurer la mort de l'ambassadeur présenté comme une incarnation de la politique  ayant aidé «  ce forcené d'Assad à tuer des centaines de milliers de civils  », et où il se disait «  étonné  » que l'ambassadeur russe en Turquie n'ait pas été assassiné «  plusieurs mois plus tôt  ».

    «  Je déteste la violence. J'explique seulement que la Russie tue des Syriens, et un Syrien a pris sa revanche  ».

    Toujours selon lui, le meurtrier d'Andreï Karlov doit être considéré comme «  un soldat  » et non comme un terroriste.

    «  Vladimir Poutine demande des excuses de ma part. Qui se serait douté qu'un homme fort soutenant les atrocités perpétrées en masse en Syrie pourrait être si sensible  ?  », écrit Gersh Kuntzman dans son nouvel article du New York Daily News.

    Et d'ajouter  : «  M'excuser devant vous, la Russie  ? Seulement si vous vous excusez les premiers pour les atrocités de Poutine  ».

    De quelles atrocités Gersh Kuntzman parle-t-il? Évidemment, de tout ce que la propagande occidentale propage docilement sans fournir la moindre preuve. Selon lui, Vladimir Poutine est intervenu dans la présidentielle américaine, a tué des civils en Syrie, bombardé l'Ukraine, menacé ses voisins, armé le Hezbollah, fourni le système de missiles ayant abattu l'avion malaisien abattu au-dessus de l'Ukraine en 2014, puis a piraté les ordinateurs de l'agence néerlandaise qui enquêtait sur cet incident. Après un tel catalogue, il ne serait pas surprenant que Gersh Kuntzman accuse Vladimir Poutine d'avoir abattu le président américain John Kennedy… Et tant pis si à l'époque il n'avait que 11 ans  !

    La Russie est déjà habituée aux théories paranoïaques propagées par les médias mainstream, qui n'ont jamais été prouvées officiellement par les autorités de ces pays. Mais le fait que Gersh Kuntzman compare la motivation de l'étudiant juif Herschel Grynszpan (qui a tué l'ambassadeur du Troisième Reich en 1938, ndlr) aux idées de Mevlüt Mert Altintas, assimilant ainsi la lutte des juifs contre l'antisémitisme à la fin des années 1930 aux méthodes des terroristes, voilà qui a de quoi faire peur.

    En outre, Gersh Kuntzman est l'un des principaux commentateurs du magazine américain New York Daily News. C'est de lui dont le journal fait l'éloge sur ses pages, le qualifiant de «  légende des tabloïdes  ».

    New York Daily News sur le journaliste américain Gersh Kuntzman
    New York Daily News sur le journaliste américain Gersh Kuntzman

    Toutefois, quand un journaliste publie ses articles dans tel ou tel journal, c'est l'édition en question qui porte la responsabilité du contenu de ces articles. Autrement dit, le Daily News soutient des idées terroristes et les diffuse sans sourciller dans la société.

    Voilà une belle vision de la liberté de la presse!

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Journal US: «Le meurtre de l'ambassadeur, châtiment pour les crimes de Poutine»
    Meurtre de Karlov: l’ambassadeur russe aux USA remercie les Américains
    Maria Zakharova exige des excuses du journal US pour «l’article xénophobe»
    Tags:
    La Faute Aux Russes, La Main du Kremlin, soutien, meurtre, ambassadeur, médias, terrorisme, Gersh Kuntzman, Andreï Karlov, Turquie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik