Ecoutez Radio Sputnik
    Pour renverser Assad, l'administration d’Obama est prête à soutenir même al-Nosra

    Pour renverser Assad, l'administration d’Obama est prête à soutenir même al-Nosra

    © REUTERS / Ammar Abdullah
    International
    URL courte
    78589
    S'abonner

    Pour renverser le pouvoir en Syrie, l’administration de Barack Obama est prête à aider toute force destructrice, même le Front al-Nosra, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

    En aspirant à changer le pouvoir en Syrie, l'administration du président sortant américain est prête à soutenir toute force destructrice, y compris le Front al-Nosra (rebaptisé Fatah al-Cham), a affirmé le ministère russe des Affaires étrangères suite à un nouvel élargissement des sanctions antirusses par la partie américaine.

    « On essaye de nous "punir" pour notre soutien au gouvernement syrien dans la lutte antiterroriste qui menace non seulement le pays, mais le monde entier. Il est connu depuis longtemps que dans son espoir de changer de pouvoir en Syrie, l'administration actuelle de Washington est prête à soutenir toute force destructrice ».

    « Elle soutient et protège le groupe terroriste Front al-Nosra qui n'est qu'une branche d'Al-Qaïda qui avait perpétré les plus horribles attentats dans l'histoire américaine », a déclaré le ministère dans un communiqué. « Visiblement, la Maison Blanche a oublié que, selon la législation américaine, le soutien des terroristes était un acte pénal grave ».

    Dans le même temps, Washington nuit à son propre pays en introduisant de nouvelles sanctions antirusses. Ce nouvel élargissement des sanctions à l'encontre de la Russie — le deuxième en trois jours — au moment où des attaques sanglantes à Ankara et à Berlin devraient, il semble, réunir les personnes raisonnables dans la lutte contre la menace terroriste, atteste du fait que Washington a absolument perdu son sens de la réalité, a estimé le ministère.

    « Néanmoins, ces derniers temps, l'administration Obama sortante s'est tellement efforcée de trouver un moyen de nous nuire — à tel point que nous ne pouvions l'imaginer. Dans le même temps, elle nuit à son propre pays, dont l'image est minée, même dans les yeux de ceux qui sont loin de la politique, en raison de cette ligne irréfléchie », a résumé le ministère.

    La veille, le département américain du Commerce a ajouté 23 entreprises russes à la liste des sanctionnées créée à cause des événements en Ukraine, et le ministère des Finances du pays a annoncé imposer des sanctions contre les responsables de la Tempbanque située à Moscou, ainsi que contre plusieurs ministres syriens.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Pour Assad, Trump sera un «allié naturel» de Damas s'il combat le terrorisme pour de bon
    Poutine félicite Assad pour Alep, Assad remercie Moscou pour son aide
    Alep: «Des pertes incomparables avec celles des interventions US»
    Tags:
    sanctions antirusses, élargissement, Front al-Nosra, Al-Qaïda, Barack Obama, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik