International
URL courte
2320
S'abonner

Dans un pays divisé entre la Cyrénaïque et la Tripolitaine, la personnalité de ce général est l'un des points de discorde. Désigné par le Parlement de Tobrouk (est) au poste de chef d’état-major de l’armée libyenne, Khalifa Haftar est rejeté par la majeure partie du camp de Tripoli (ouest), soutenu par l'Onu.

Le général libyen Khalifa Haftar, commandant général de l'Armée nationale libyenne, qui depuis plus de deux ans combat Daech dans l'est de la Libye, doit faire partie de la nouvelle direction du pays, estime le vice-ministre russe des Affaires étrangères Gennady Gatilov.

« Nous sommes convaincus que les Libyens doivent trouver un compromis concernant son entrée dans la nouvelle direction libyenne », a indiqué M. Gatilov, cité par Bloomberg. Des propos qui témoignent du soutien que Moscou accorde au commandant de l'Armée libyenne, note le média.

Tout en soulignant que Moscou entretenait des relations avec toutes les forces politiques en Libye, y compris avec le chef du gouvernement d'union nationale Fayez el-Sarraj, le diplomate russe a cependant fait remarquer que le gouvernement était incapable d'entamer ses travaux et de remplir ses fonctions de manière appropriée. Le territoire qui est soumis à son contrôle est, selon lui, trop limité, et la reconnaissance internationale dont il bénéficie ne pourra pas y remédier.

Qualifiant Khalifa Haftar de « personnalité politique et militaire de premier plan », M. Gatilov a critiqué la politique menée par l'émissaire de l'Onu pour la Libye, Martin Kobler, qui accorde son soutien à d'autres forces politiques en Libye.

La position exprimée par le vice-ministre russe, qui a pointé du doigt l'inefficacité du pouvoir actuel, risque de ruiner les efforts déployés par la communauté internationale et les pays occidentaux afin de renforcer le faible pouvoir de Tripoli.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Lire aussi:

Une nouvelle ville pour les réfugiés en Libye?
«Donner à la Libye l’exemple de la Syrie»: une erreur de chronologie, M.Hollande?
L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Tags:
Khalifa Haftar, Libye, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook