Ecoutez Radio Sputnik
    La chancelière allemande Angela Merkel

    Merkel qualifie le terrorisme de problème N°1 de l’Allemagne

    © REUTERS / Francois Lenoir
    International
    URL courte
    0 0 0

    La chancelière allemande annonce l’intention de réaliser des réformes dans le secteur de la sécurité, alors que l'attentat de Berlin a mis en lumière l’incapacité des autorités à lutter efficacement contre les islamistes.

    Le gouvernement allemand s'efforcera d'adopter des réformes en matière de sécurité, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel dans son discours qui sera diffusé à la télévision allemande samedi soir à l’occasion du Nouvel an.

    «  Notre Etat fait tout son possible pour assurer à ses citoyens la sécurité dans la liberté (…) En 2017, en tant que gouvernement, nous irons là où des changements législatifs ou politiques sont nécessaires et mettrons en œuvre ces mesures  », a-t-elle dit sans plus de précisions.

    Elle a souligné que le terrorisme islamique restait le problème le plus important auquel est actuellement confrontée l’Allemagne.

    La chancelière a également reconnu que l'année 2016 avait été "un test difficile", marqué par des attentats en juillet et celui perpétré sur un marché de Noël de Berlin, qui a fait 12 morts le 19 décembre. Les deux attaques ont été revendiquées par le groupe Etat islamique.  

    Mme Merkel a exhorté ses concitoyens à la cohésion pour s'opposer résolument aux terroristes et à ne pas renoncer aux valeurs démocratiques après les attentats islamistes.

    «  En continuant de vivre et de travailler, nous disons aux terroristes  : vous êtes des assassins remplis de haine mais ce n'est pas vous qui décidez comment nous vivons  », a indiqué la chancelière.

    Mme Merkel, très critiquée par les populistes mais aussi dans son propre camp conservateur pour sa politique d'accueil des demandeurs d'asile, a tenu à défendre celle-ci, en rappelant le calvaire vécu par les habitants d'Alep, apprend-on de l’AFP.

    Lors de l’attaque du 19 décembre, un camion conduit par le tunisien Anis Amri a foncé dans la foule sur un marché de Noël à Berlin. L'attentat de Berlin a été revendiqué par le groupe terroriste État islamique (Daech), comme celui de Nice qui a fait 86 morts le 14 juillet dernier.

    Le principal suspect, le ressortissant tunisien et demandeur d'asile en Allemagne Anis Amri, a été abattu lors d'un échange de tirs à Milan.  

    L’attentat en question a révélé de sérieuses défaillances des services de renseignement et des autorités n’ont pas réussi à prévenir l’attentat malgré de nombreux indices pointant son intention de commettre une attaque.  

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Juncker: ne pas fermer l’Europe aux migrants après l’attaque de Berlin
    Qui est ce policier-héros ayant abattu le suspect de l'attentat de Berlin?
    Le suspect de l'attentat de Berlin abattu à Milan
    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Tags:
    attentat, réformes, attentat de Berlin (19 décembre 2016), Angela Merkel, Berlin, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik