International
URL courte
Fusillade dans une boîte de nuit d'Istanbul (30)
15120
S'abonner

Malgré des coups de filet successifs de la police turque, le principal suspect du massacre dans une discothèque stambouliote lors du réveillon du Nouvel An court toujours, bien que, selon les autorités, l’endroit où il pourrait se cacher ait été localisé.

L'homme qui a tué 39 personnes lors du réveillon du Nouvel An au Reina, une discothèque d'Istanbul, est probablement Ouïghour, et les forces de sécurité turques ont localisé l'endroit où il pourrait se cacher, a annoncé jeudi le vice-premier ministre turc, Veysi Kaynak.

« Il n'y avait qu'un seul tireur (…) L'acte a été commis avec une seule arme à feu, mais il pourrait y avoir eu une assistance à l'intérieur », a déclaré M. Kaynak, cité par la presse turque.

Dans la confusion, des témoins avaient estimé que cette attaque était l'œuvre de plusieurs agresseurs, une hypothèse désormais écartée par les enquêteurs.

Selon les autorités, qui n'excluent pas que l'assassin puisse se cacher à l'étranger, il ne s'agit sans doute pas d'un « loup solitaire ». Le groupe djihadiste État islamique (Daech) a revendiqué l'attaque, affirmant qu'elle constituait une réponse à l'implication militaire de la Turquie en Syrie. Dans le cadre d'une opération spéciale visant les organisateurs de cet attentat sanglant, 40 personnes ont été interpellées dans la ville d'Izmir pour des liens présumés avec Daech.

Attentat d'Istanbul
© REUTERS / Ismail Coskun/Ihlas News Agency

Les Ouïghours forment une minorité turcophone et musulmane dans l'ouest de la Chine.

Dans la nuit de samedi à dimanche, un individu armé d'un fusil d'assaut a surgi devant la boîte de nuit Reina, au cœur d'Istanbul, et a ouvert le feu sur les personnes qui se trouvaient devant l'entrée. L'assaillant a abattu d'abord un policier et un civil. La boîte de nuit est située dans le quartier d'Ortaköy, au bord du Bosphore, dans la partie européenne de la ville.

Après être entré dans la discothèque, l'assaillant a tiré au hasard sur la foule. L'attaque a fait au moins 39 morts et 69 blessés.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Fusillade dans une boîte de nuit d'Istanbul (30)

Lire aussi:

L’auteur de l’attentat d’Istanbul connaissait bien le Reina
Daech revendique l'attentat d'Istanbul
Une Russe parmi les victimes de l'attentat d'Istanbul
Tags:
interpellation, terroristes présumés, attentat, Attentat d'Istanbul (1er janvier 2017), Etat islamique, Veysi Kaynak, Bosphore, Izmir, Istanbul, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook