Ecoutez Radio Sputnik
    La Serbie réclame l’extradition de l’ex-premier ministre kosovar

    La Serbie réclame l’extradition de l’ex-premier ministre kosovar

    © AFP 2016 ARMEND NIMANI
    International
    URL courte
    472902631

    Belgrade appelle Paris à extrader Ramush Haradinaj, ex-chef du gouvernement du Kosovo, interpellé le 5 janvier à l'aéroport de Bâle-Mulhouse sur la base d'un mandat d'arrêt international émis par la Serbie pour crimes de guerre lors du conflit au Kosovo en 1998-1999.

    Belgrade insiste sur l'extradition de l'ancien premier ministre kosovar Ramush Haradinaj, a déclaré le premier ministre serbe Aleksandar Vucic.

    Les autorités serbes ont de leur côté délivré un mandat d'arrêt international à son encontre qui lui a déjà valu d'être brièvement arrêté lors d'un passage en Slovénie en juin 2015.

    Le 5 janvier, M. Haradinaj a été arrêté alors qu'il venait d'arriver à l'aéroport de Bâle-Mulhouse par un vol en provenance de Pristina. Il a été mis à disposition de la justice française dans l'attente de l'examen de la demande d'extradition présentée par les autorités serbes, a-t-on ajouté de mêmes sources sans plus de précisions.

    Poursuivi par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), il avait été acquitté en 2008 après avoir été jugé pour 37 chefs d'accusation, puis à nouveau acquitté en appel en 2012

    Ancien commandant de la guérilla kosovare indépendantiste (UCK), M. Haradinaj avait été nommé premier ministre du Kosovo en décembre 2004. Il avait démissionné au bout de 100 jours pour répondre à des accusations de crimes de guerre devant le TPIY.

    Pendant le conflit avec les forces serbes (1998-99), son unité, les "Aigles noirs", contrôlait une région frontalière de l'Albanie, principale voie d'entrée des armes destinées aux rebelles de l'Armée de libération du Kosovo (UCK). Son groupe est accusé par Belgrade d'avoir torturé et assassiné des dizaines de civils serbes dont les corps ont été découverts près du lac Radonjic dans la région de Decani.

    Le Kosovo a proclamé son indépendance en février 2008.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Kosovo: qui êtes-vous, M. Thaci?
    "Albanisation" ou occupation rampante du sud de la Serbie?
    Kosovo: l'opposition dénonce avec violence un accord avec la Serbie
    Tags:
    mandat d'arrêt international, crimes de guerre, accusations, extradition, justice, Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), UCK, Aleksandar Vucic, Ramush Haradinaj, Radonjic, Decani, Mulhouse, Bâle, Pristina, Slovénie, Albanie, Belgrade, Kosovo, Yougoslavie, Serbie, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • cz2e
      Il est du bon côté du manche, le kosovar.
    • mare.supio
      Triste réalité de voir ce qu'est devenue l'Europe centrale depuis la première guerre mondiale.
      Tito a eu au moins le mérite de respecter les ethnies des différents pays, quand bien même , le modèle n'était parfois pas respecté.
      Mais bien sûr - la France (les orgueilleux) - qui fait mieux que tout le monde, a voulu montrer sa magnificence, dans des pays qu'elle ne connaît même pas - alors qu'attendre des politiques, rien, comme dab !
    • frontovik73
      Un mafieux rien de plus , les Serbes devraient s'occuper de ce genre de client sans prendre de gant !
    • Ugoen réponse àfrontovik73(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      frontovik73,
      Il arrive un moment où les tribunaux, politiquement manipulés comme le TPIY, ne permettent plus la justice. Que les Serbes fassent ce qui doit être fait. Les crapules doivent subir, à minima, les mêmes traitements qu'ils ont eux-mêmes infligés. Idem pour toutes les crapules qui ont commandité ou exécuté des gens pour des raisons idéologiques, religieuses, économiques, ethniques.
    • normandieniemen
      l' etat socialope va faire tout ce qui est de son possible pour empecher ce criminel mafieux ,ce parrain du terrorisme d'etre remis aux autorités serbes
    • michel.louis.loncin
      Si c'est la Serbie alliée de la Russie, soyons CERTAINS que Hollande étendra sa "protection" sur cet individu ...
    Afficher les nouveaux commentaires (0)