Ecoutez Radio Sputnik
    Le soutien US aux Kurdes provoque la fermeture d’Incirlik à la coalition anti-Daech

    La Turquie menace de fermer la base d’Incirlik à la coalition anti-Daech

    © AP Photo / Emrah Gurel
    International
    URL courte
    24824
    S'abonner

    La Turquie a affirmé jeudi 5 janvier qu'elle se réservait le droit de fermer la base aérienne d'Incirlik à la Coalition anti-Daesh, sur fond de tensions entre Ankara et Washington et de rapprochement russo-turc. Jean-Vincent Brisset, expert militaire français, analyse la situation pour Sputnik.

    Ankara appelle Washington à restreindre son aide accordé aux Kurdes pour pouvoir atténuer ses prises de positions sur une possible fermeture de la base turque d'Incirlik aux avions de la coalition anti-Daech et aux troupes de l'Otan notamment, a estimé Jean-Vincent Brisset, ancien général de brigade aérienne et directeur de recherche à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS).

    « Il y a toujours dans ce genre d'autorisations ou fins d'autorisations des négociations qui sont derrière. (…) Je suppose que les Turcs demandent un peu plus d'appui-feu pour leurs troupes dans les opérations contre l'État islamique, et sans doute aussi une restriction de l'aide américaine aux Kurdes », a expliqué l'expert.

    Selon lui, la Turquie se rapproche actuellement de la Russie, ce qui est un aspect inquiétant pour les États-Unis.

    « Je pense qu'on est dans les hauts et les bas des relations entre la Turquie et les États-Unis, qui sont plutôt dans un bas à l'heure actuelle. La présence américaine à Incirlik, c'est quelque chose qui a longtemps été énorme. Il y a eu jusqu'à 5 000 militaires américains sur la base, qui est une base de l'Otan importante où il n'y a d'ailleurs pas que des Américains », a poursuivi l'interlocuteur.

    Ainsi, d'après Jean-Vincent Brisset, les avions américains « y sont soit les bienvenus, soit moins les bienvenus », suivant le contexte global.

    Le 5 janvier, la Turquie a affirmé qu'elle se réservait le droit de fermer la base aérienne d'Incirlik à la coalition anti-Daech sur fond de tensions entre Ankara et Washington et de rapprochement russo-turc.

    Depuis 2015, la Turquie met cette base d'une très grande importance stratégique à disposition des avions de la coalition.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Accès limité à une base turque: Washington met en garde Ankara
    La présence de la coalition US sur la base d’Incirlik remise en question par Ankara
    Ankara ne contrôle pas l’arme nucléaire US stockée sur sa base d'Incirlik
    Tags:
    militaires américains, rapprochement, tensions, avions, Kurdes, base aérienne d'Incirlik, coalition anti-Daech, IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques), OTAN, Jean-Vincent Brisset, Washington, Ankara, Turquie, Moscou, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik